La foire aux andouilles. 2/03/2021

Ce n’est sans doute pas le ministre de l’Intérieur, mais le fan de Nicolas Sarkozy qui s’est exprimé sous le coup de l’émotion, devant les caméras des télévisions françaises. Un cri du cœur, comme en ont lâché récemment les fans éplorés de Daft Punk. On a limite entendu la petite goutte venir auréoler sa braguette républicaine ! Gérald est un grand sensible. Mais
en faisant ça, Darmanin est non seulement sorti du devoir de réserve que son rang lui impose, mais a surtout confirmé cette tendance qu’ont les hommes-femmes politiques modernes à ne plus avoir de filtre sur des plateaux télé ou en radio. Quels que soient les liens ou l’admiration qu’il porte à Sarko, sa sortie est inadmissible.

Mais aujourd’hui, à l’heure de la télé-caniveau, ce genre de propos passent crème, les politiques et les polémistes très à droite des chaînes d’info en boucle s’étant fait un jeu de critiquer toute décision de justice qui puisse nuire à leurs amis. Condamner (enfin) Sarkozy, c’est être potentiellement condamnable. Marine Le Pen demande le retrait pur et dur de la commission d’enquête, histoire de continuer à batifoler dans les mêmes eaux troubles que les copains.
De tous les côtés, combien de mis(es) en examen, de condamnation, de plaintes pour détournements, abus de biens sociaux, fraude fiscale ou harcèlement depuis 20 ans ? On peut sembler s’acharner sur le mari de Carla, mais en plus de ses 3 mises en examen, sa troupe de fidèles ressemble plus à un casting des Soprano qu’à un gouvernement : Juppé, Fillon, Hortefeux, Pécresse, Alliot-Marie, Guéant, Woerth, les Balkany…en plus de Chirac…
Eux qui réclamaient tous des sanctions exemplaires pour Cahuzac et consorts…Eux qui sont si à cheval sur le règlement quand il s’agit du peuple, des délinquants de banlieue ou des ennemis de gauche.

Sauf que la délinquance en col blanc, qui est un peu l’ADN de tout apprenti politique, ne semble plus passer à l’heure des réseaux sociaux. Malgré les pressions, une certaine presse veille, quelques juges s’accrochent à un semblant de démocratie. Pour le bien de tous. Comment s’étonner alors du ras-le-bol et du désintérêt généralisé pour un milieu qui n’a que trop peu de figures emblématiques à élire, trop peu d’idées à défendre ? Il n’y plus de droite, ni de gauche, juste une bande de populistes (très à droite quand même) cherchant dans la peur les bulletins de vote qui justifieront enfin une politique trumpiste de la haine et de la division. Mais à part leurs passe-droits, leur entre-soi, leur supériorité de classe, leur arrogance, leur inculture, leurs ambitions démesurées, leur égo mal placé, les politiques en place n’ont plus grand-chose à vendre.

Pour l’heure, ce pays est au bord du chaos, du gouffre et du ridicule, à l’image de ce système qui le gouverne depuis bien trop d’années. Les hommes et femmes qui le composent ne sont que des pantins que l’on aimerait voir se désintégrer comme dans un clip de Daft Punk, dont les robots étaient plus humains que ce ramassis de parvenus. La sortie de Darmanin est immature et non-professionnelle. Mais avec son visage poupin et son regard benêt, il est l’incarnation de cette génération aux dents longues et aux idées courtes, dont il faut se débarrasser aussi vite que le Covid. Qui lui, à l’intelligence de se renouveler rapidement pour s’adapter au monde qui l’entoure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s