La relève : Julien Santini

108884987501855083938705997022787007466728n

Le hasard veut parfois que l’on croise la route d’un humoriste drôle à la fin d’une année qui ne le fut guère. Julien Santini fait partie de ces rares comédiens  dont l’évident talent nous saute au visage dès leur entrée sur scène. Avec son personnage bancal de gentil loser, entre Droopy et le PEF des Robins des Bois, Santini expose ses fêlures et ses inaptitudes à la vie sentimentale ou au monde du travail. Et l’on rit beaucoup, même s’il nous impose d’entrée Gilbert Montagné, puis Elton John, avant de nous raconter ses virées mémorables au karaoké ou dans les boîtes de strip-tease. La vie, quoi. Mais vue avec l’ambition d’un fonctionnaire qui veut un jour s’émanciper et conquérir le monde en posant ses couilles sur la table. Julien Santini, lui, devrait déjà conquérir le monde du one man show les doigts dans le nez avec sa candeur, sa chemise vintage et son talent indéniables.

A l’Espace Gerson (LYON) en février.

Top 2015: 10 Comédies

Une année comédie en demi-teinte, la génération Apatow perdant un peu de sa vigueur, Will Ferrell n’ayant pas eu de gros projets bandants et des français qui essaient toujours de se sortir des clichés grand public (Le Grand Partage…), avec pas mal d’échecs au passage (Les Gorilles…). reste Kev Adams et les 6-18 ans…Quelques éclats de rire tout de même cette année, en attendant 2016 où l’on espère un Zoolander 2 (Ben Stiller) au taquet, le retour du duo Will Ferrell/ John C Reilly chez Adam McKay (Border Guards), des nouvelles de Jared Hess (Les Cerveaux), La Tour de Contrôle Infernale (Eric et Ramzy) et plein de surprises…Car il y aura aussi les Tuche 2, Camping 3, les Visiteurs 4 et les Marseillais (Kad Merad)…

tumblr_inline_o02g3pKvIi1r04rdd_540

1/ Réalité (Quentin Dupieux )

Le maître de l’absurde contemporain confirme son talent dans ce nouvel ovni aussi drôle que captivant.

2/ What we do in the shadows (Vampires en toute intimité) (Jermaine Clement)

Les foufous de Flight Of The Conchords imaginent la vie quotidienne des vampires comme un publi reportage. Grinçant et mordant. Nicolas et Bruno signent la VF.

3/ Spy (Paul Feig)

Pote d’Apatow et créateur de « Freaks and Geeks », Feig confie les clefs de ce film d’espionnage à l’explosive Melissa McCarthy qui emporte tout sur son passage. Vivement sa version de « Ghostbusters » !

4/Crazy Amy (Judd Apatow)

Apatow laisse lui-aussi les clés à une femme, Amy Schumer, pour un film tendre et loufoque qui lui ressemble tout de même pas mal.

5/ Papa ou Maman (Martin Bourboulon)

Enfin une comédie française familiale qui assume son côté mal élevé et pas vraiment bien pensant, notamment grâce à ses 2 comédiens principaux.

tumblr_inline_o02g6ammrZ1r04rdd_540

6/ Get Hard ( Etan Cohen)

Les productions de qualité s’essoufflent chez Will Ferrell, même s’il y a quelques morceaux de bravoures extrêmement savoureux dans cette comédie qui met à mal le racisme ordinaire et les préjugés.

6/ Le Nouveau (Rudi Rosenberg)

Plus proche des Beaux Gosses ou de Supergrave que de LOL, cette plongée dans l’adolescence vise souvent juste et avec drôlerie en mettant les parias à l’honneur.

7/ Welcome to me (Shira Piven)

Dans cette comédie sous Lexomil inédite en France, Kristen Wiig se met littéralement à nu dans ce rôle touchant de femme souffrant de troubles de la personnalité, qui gagne au loto et se paie sa propre émission de télé pour faire partager ses névroses aux autres !

8/ Sleeping with other people (Jamais entre amis) (Leslye Headland)

Comédie habile et fort drôle sur 2 anciens amants devenus accrocs au sexe mais qui préfèrent s’en tenir à une relation platonique. Production Ferrell/McKay qui rappelle le ton des films d’Apatow ou de Nicholas Stoller, maître du genre.

9/ The Ridiculous 6 (Frank Coraci)

Parodie de western tournée pour Netflix, ce nouveau Adam Sandler est souvent très con mais rempli foutrement bien sa mission. Un tas de cameos incroyables et la jubilation de voir Taylor Lautner (Twilight) en débile profond.

10/ The D Train ( Jarrad Paul, Andrew Angel)

Un gentil loser un peu mytho cherche à attirer dans une fête de retrouvailles un ancien élève devenu acteur à Hollywood. Quitte à payer de sa personne et devenir un nouvel homme ! Un film troublant et décalé qui va au bout de ses idées, bien porté par Jack Black et James Marsden.

tumblr_inline_o02g74hyJ31r04rdd_540

20 000

slide_419240_5347232_compressed

C’est sûrement la première année où le beaujolais aura été meilleur que le contenu de cette putain de 2015 où l’humanité a encore fait un bond fantastique vers les ténèbres et le Moyen-Age. Cette époque révolue et rétrograde où se complaisent de plus en plus de nos compatriotes, et, plus grave, de nos hommes et femmes politiques. Mais qui donne de la matière et de l’espoir à tous les chroniqueurs taquins dont je fais partie. Pour exorciser mes peurs et aller plus loin dans cet exercice, Toilette Intime se conjuguera en stand-up l’année prochaine si tous les dieux du monde auquel je ne crois pas m’en donnent la possibilité. Merci à vous tous, les fidèles, pour ces 20 000 pages vues et à tous les égarés qui pensaient trouver ici des poils, des tampons hygiéniques et des conseils pratiques pour bien laver dans les recoins. On continue, debout, face à l’adversité, le rire étant la plus forte des armes. Et, à défaut d’une lumière, je vous laisse un abat-jour, comme dernier symbole de cette année moisie enfin écoulée. Prenez soin de vous. Peace et Keep Rockin’ Motherfuckers.

Nadine-Morano-s-en-prend-aux-Guignols-qui-la-depeignent-en-illettree

Nos amies les femmes.21/12/2015

C’est la journée de l’orgasme et je n’ai eu pour l’instant qu’une demi-molle en apprenant la condamnation de Christine Boutin à 5000 euros d’amende pour propos homophobes. De l’argent bêtement perdu qu’elle aurait pu mettre à profit pour aller en séjour à la Fistinière, histoire de combattre ses démons une bonne fois pour toute au lieu de revenir agrandir le cercle des 31% de mal baisées de notre nation rétrograde. Car oui la France arrive non seulement dernière des pays civilisés en matière d’orgasme régulier, mais en plus, un bon tiers de nos compagnes simulent pour nous faire croire le contraire ! Quelle pitoyable image, alors qu’une majorité de pays handicapés du slip nous prend pour la patrie de l’Amour. Un sondage très parlant et qui nous conforte dans notre idée d’ouverture et de mixité, les hollandaises et les espagnoles obtenant des résultats bien plus encourageants, nous faisant presque regretter nos années Erasmus.

Et encore une fois, si chacune y mettait un peu du sien, peut-être éviterait-on de se retrouver avec 4 millions d’enfants incestueux dans cette nation qui a vu grandir Simone Veil, Simone de Beauvoir, Clara Morgane et Nadine Morano ! Le discrédit jeté sur des milliers d’oncles, de grands-pères ou d’aumôniers bienveillants, alors que l’on devrait pointer du doigt la seule absence de quelques épouses trop occupées ou trop égoïstes pour assumer leur devoir conjugal. Et si les familles recomposées étaient la solution à ces abominations qui n’ont que trop duré ? Un beau-père n’a aucun lien de sang avec les nouvelles fillettes de sa nouvelle conjointe, mais beaucoup d’amour inexploité…

Et quand bien même, une enfance mouvementée ou dans le Nord peut tout de même conduire à porter des couronnes, et pas que pour des mâchoires défoncées. La nouvelle Miss France est encore chtimi, mais il faudrait penser un peu à varier les plaisirs, la saucisse n’étant pas représentative de toute la palette gustative de nos belles régions. En attendant, les emplettes continuent de plus belle pour que ce Noel soit la juste récompense d’une année qui commençait à nous les briser menues. Si l’on n’est pas à l’abri d’une petite intervention salafiste surprise d’ici au jour de l’an, puisse chacun profiter de ses drones rigolos, de ses go-pros magiques pour nous régaler de sa vie passionnante ou de son hoverboard top tendance qui ringardise enfin les quarantenaires en trottinette ! Perso, j’ai opté pour une vagicam. Petite caméra adaptable pour voir si quelqu’un entre par effraction dans ma femme. Ou si elle a laissé ouvert volontairement. Et vérifier un peu la véracité de ces sondages de merde. Bonne fin de journée à toutes, soyez à la hauteur. Et joyeuses fêtes, surtout.

Une-femme-un-pull-une-pipe

Nos amis les hommes.17/12/2015.

Le tribute album est à la musique ce que le gouvernement est à la politique actuelle : un cache-misère pour patienter avant de retrouver une génération douée d’un talent quelconque et d’une envie de tirer le niveau vers le haut. La génération Mitterrand, Pompidou, De Gaulle, Brel, Brassens, Ferré, Rocard, Delors, Barre, Badinter, Gainsbourg et consorts ne peut donc que constater comment leurs lamentables successeurs sèment les étrons depuis 30 ans dans le Top 50 comme dans les hémicycles. Avec Goldman, Renaud, Téléphone, Balavoine, j’en passe et de bien meilleurs que ça, les nouvelles vedettes des télé-crochets et des comédies musicales boursouflées s’en prennent régulièrement à quelques références de la chanson française, venant imposer leur physique gominé et leur petite aura de chanteurs de karaoké provincial pour réveiller la ménagère qui aime bien faire son repassage avec un fond sonore pas trop agressif. Soit. Mais imaginons un peu que les boys band survivants ou les vainqueurs de X-Factor s’en prennent chaque année aux légendes anglaises à travers quelques hommages dégoulinants : Take That chante les Kinks, les Spice Girls vaginisent les Beatles, James Morrison réinvente Bowie, Muse désagrège Queen, One Direction encule les Sex Pistols…Le royaume serait déjà à feu et à sang. Laissons leur Susan Boyle. Alors qu’au pays de Drucker et de Nostalgie, au moment où l’on se pâme devant un retour de Polnareff, pour autre chose qu’une pub Cetelem ou un album d’Obispo ou de Calogero, personne ne bouge le petit doigt lorsque le patrimoine est en danger. Au delà de la forte puissance laxative du dernier Bruel, ses mièvres reprises de Barbara, aussi légères qu’un bulldozer taliban dans un site archéologique, sont un crime de lèse-majesté impardonnable qui devra être jugé un jour. Un peu comme si Jean-Marie Poiré se décidait un jour à faire un remake des Fraises Sauvages de Bergman, avec Clavier et Muriel Robin. Tout fout le camp. Manquerait plus qu’Amanda Lear soit un homme et 2015 pourrait vraiment être l’année la plus merdique de ce 21e siècle qui aura fait tant de mal à la musique et à ses fans.

Même Julien Lepers, ce Michael Keaton des maisons de retraites, ce génie qui composa « Pour le plaisir », se voit évincé d’un Paf qui ne jure que par ce jeunisme obligé qui fait la gloire de Cyril Hanouna. Alors qu’on est sur France 3 tout de même…les téléspectateurs ont leur défibrillateur branché sur la même prise depuis 1972. Heureusement que le printemps est doux. Ces 15 petits degrès mi-décembre, juste après la COP 21, ne sont pas de refus avant d’affronter les frimas et cette année 2016 avec laquelle on pourra enfin faire rimer baise, pèze, treize, fraise, balèze ou trapèze. 2015 était si compliquée. Souhaitons nous donc moins de degrés et un peu plus de neurones, moins de méchants et plus de gentils, un nouveau Star Wars pour qu’on évite de trop parler de Camping 3 ou des Visiteurs 4, et une issue heureuse aux élections américaines. On a fait confiance à un noir pendant 8 ans, on peut largement élire une femme. Sauf chez nous évidemment. Maintenant que Sarah Palin soutient ouvertement Marion Maréchal, en qui elle voit une nouvelle Jeanne D’Arc, laissons les parler tranquillou de planning familial et de virginité, même s’il lui faudra bûcher un peu pour accéder au trône, avant que tous ses rêves de libérer la France de l’envahisseur ne partent en fumée.

1280x720-Pzp

Nos amis les hommes. 11/12/2015

Il n’y a pas de fatalité. Il n’y a que des décisions ou des mauvais choix qui font basculer un destin du mauvais côté de la force. C’est pas moi qui le dit mais George Lucas. Pensez bien qu’au moment où l’on se parle, les œuvres d’Adolf Hitler côtoieraient celles des plus grands artistes contemporains aux murs des plus grands musées du monde, si son médiocre talent d’artiste ne l’avait pas poussé à détrousser les collectionneurs juifs plutôt qu’à les enrichir. Un coup de pinceau mal assuré et c’est toute une communauté qui ramasse. Ne laissons pas nos frustrations guider nos vies. S’il avait été doué pour les études, on aurait peut-être échappé aux sketches de Kev Adams. A l’inverse, s’il avait été un piètre homme politique, Nicolas Sarkozy aurait sans nul doute été un immense comique…Soyez donc inspirés et responsables au moment de voter pour des fascistes réactionnaires incultes ou de vous engager au sein d’armées fascistes réactionnaires incultes pour mener vos petits combats personnels bien désuets : l’avenir de l’humanité dépend en partie de vos choix, qu’ils soient malheureux ou judicieux.

El Chapo Guzman a fait quant à lui le choix de déclarer la guerre aux plus vilains méchants de la planète. Ce baron du cartel mexicain de Sinaloa, qui ferait passer Pablo Escobar pour Don Camillo, a décidé, dans un élan que l’on soupçonne fortement cocaïné, de demander la tête de Donald Trump, quel toupet, et d’éradiquer Daech comme de simples mouches à merde. Si l’extravagance de l’entreprise n’a d’égal que la drôlerie d’un scénario sorti tout droit de la tête de Robert Rodriguez, cette nuit en enfer promise par le gentil moustachu récemment évadé, devrait remettre un peu de Tabasco sur une scène géopolitique qui en manquait cruellement. Manque plus que la Corée du Nord, et le dernier James Bond pourrait commencer, grandeur nature, en live, pour la plus grande joie de CNN ou de BFM TV. Et puis en étant tout à fait honnête, l’élimination de ces deux cibles, qui empêchent Chapinou de repoudrer le nez des ados américains et des nouveaux junkies saoudiens, serait plutôt une aide précieuse à l’extermination globale de ces cafards qui s’attaquent directement à la démocratie et à la liberté individuelle.

En France la vieille garde catho qui espère élire quelques blondes afin d’éclaircir un peu nos régions trop brunes, vient de faire interdire l’exploitation de La Vie D‘Adèle. Deux ans après sa sortie, un grand bravo à l’association Promouvoir, fondée en PACA (tiens donc) par André Bonnet (je ne connais pas cette personne), un catholique traditionaliste père de huit enfants (Christine Boutin mouille pour lui), ex-militant Front national, période mégrétiste, et ancien président de tribunal, aujourd’hui avocat. Voilà, voilà. Si l’on connaît parfaitement l’orientation culturelle de ces gens-là et qu’on s’attend au retour prochain de Lassie et de La Petite Maison dans la Prairie, dans un pays nostalgique de Téléphone et qui espère le retour de Michel Polnareff comme le Messie, on reste toujours effaré lorsque certains détruisent ou font disparaître des oeuvres, comme celle d’Olivier Ciappa contre l’homophobie à Toulouse. Si tous ces gens très pieux ne pourront malheureusement jamais former une barrière contre la connerie, rêvons au moins qu’ils puissent s’empaler les uns les autres, histoire de connaître ce petit plaisir interdit avant de mourir dans d’atroces souffrances, comme au bon vieux temps de l’Inquisition qu’ils vénèrent. En 2015 en France, des gens ont toujours les mêmes pensées que les fanatiques religieux qu’ils accusent. La Honte, oui.

024bde1158f7d26abb8dbfbd48973

 

Nos amis les jeunes. 7/12/2015

Dans la grande expérience sadomasochiste qui le pousse à tester les limites de sa douleur par plaisir (le mariage, le travail, le Mc Do) l’homme moderne sait très bien l’effet que provoqueront douze mojitos sur sa chevelure du lendemain ou l’intrusion d’une canette de Coca dans son anus pourtant préalablement oint. Mais le plaisir de l’instant étant à ce prix, il réitère cependant régulièrement ces petites expériences depuis que son corps le démange. Il en va de même avec l’Histoire. Qui semble vouloir se répéter alors qu’on lui martèle, et pas que Charles, les dangers d’un obscurantisme et d’une ignorance forcenée. De l’inutilité de s’intéresser à cette matière (la plus détestée des collégiens, après le sperme), comme à la géo puis à la politique ou à la société, les ados de toutes générations en ont fait un leit-motiv, bien plus intéressés par le foot, le skate, les roulages de galoches ou les après-midi à triturer des boutons, devant leur glace ou sur leur Playstation, vautrés sur un canapé déformé, bien tapis dans l’ombre d’un appartement suintant la sueur de leur inactivité quotidienne.

Pour résumer, ils s’en branlent. C’est de bonne guerre. Les adultes ayant déjà du mal à s’intéresser à la brochette de parvenus, de vendus et d’arrivistes qui hantent nos hémisphères depuis plus de 30 ans, on peut aisément comprendre que les plus jeunes aient d’autres chattes à raser. Pourtant, lorsqu’il s’agit de verser sa larmouille pour aller commémorer la France dans son beau drapeau tricolore, de s’appeler Charlie, de citer des rappeurs ou des poètes disparus en allumant des lampions, l’émotion est à son comble. Mais pour prendre sa carte d’électeur, bouger son cul un dimanche pour aller mettre autre chose que son doigt dans une fente, il semblerait qu’il n’y ait plus grand monde. On ne leur demande pas non plus d’aimer les candidats, on n’est pas à The Voice, et on ne les aime pas non plus, mais au moins d’endiguer l’inexorable déferlante qu’ils dénonçaient eux-mêmes quelques semaines auparavant. Juste de comprendre, une fois dans leur vie, l’importance d’un vote et d’une démocratie, deux choses que des millions d’autres jeunes moins bien lotis leur envient tous les jours.

Mais il semblerait qu’une majorité de cette génération (65% d’abstention chez les 18-24 ans, 66% chez les 25-34) se cogne de savoir si la démocratie est encore en vie alors que Jon Snow est peut-être mort. Tu vois ? C’est trop le seum…

Pourtant, on a eu des guides ces dernières années pour nous aiguiller sur les rails du savoir, des leaders spirituels, charismatiques. Booba, Gradur, Maître Gims pour les plus fines analyses, Louane, Nabilla et Enjoy Phoenix pour la touche glamour, BFM TV et Pernaut pour l’angoisse et le niveau anxiogène nécessaire à toute réflexion, Kev Adams, Cyprien et Cyril Hanouna pour détendre tout ça, parce que mes petits chéris, la vie, c’est quand même super complexe si on réfléchit trop ! On était pourtant prévenus… « Idiocracy » de Mike Judge annonçait le désastre il y a déjà 9 ans…Depuis, Sarkozy, Morano, les Anges, Marion, Daesh et Donald Trump sont passés par là. Une génération de demeurés a pris le pouvoir, sans bouger les oreilles. Les mots culture et intello sont devenus péjoratifs. Pourtant, c’est aux gens cultivés et intelligents qu’il faudra s’en remettre encore et encore pour essayer d’inverser la tendance et éviter un exode massif vers le Portugal ou l’Islande en 2017. Et aux jeunes, qui, on y croit fermement, prendront enfin du plomb dans la tête, uniquement grâce aux livres, à la curiosité et à leur envie de sauver cette foutue planète pour en faire à nouveau quelque chose de vivable. Nous, les vieux cons, on s’en foutra alors royalement, ne servant plus que d’engrais ou de terreau, modeste contribution au renouvellement futur. Au moins aura t-on pu passer Noel en ayant vu Star Wars et pu écouter en boucle le dernier Adèle. Deux nouvelles religions assommantes, mais pas si dangereuses que ça.

114851289-3