Nos amis les hommes. 28/06/2013

Que je ne sois pas dans les 100 personnalités les plus influentes de la planète selon Forbes passe encore, mon heure viendra, mais que mon banquier me demande encore mon nom à chaque fois que je viens combler mes découverts me semble un peu agaçant à la longue. Et si pour la 3e année consécutive je n’ai pas gagné à l’Euro Millions, peut-être ferait-il bien de se méfier du jour où je retirerai l’intégralité de mon Livret A pour aller voguer en tongs près des îles Caïman. N’oublie jamais que c’est avec mes agios que tu touches ton salaire ! Enculé ! Faut-il que les gens soient méchants et vicieux pour agir de la sorte ! Dans une époque où l’on ne recherche qu’une épaule amicale pour déposer ses soucis et ses chagrins pleins de morve, l’empathie est un mot qui semble disparaitre de la surface du globe aussi vite que le rhinocéros blanc ou le syrien commun.
Dans cet océan de méchanceté, Bernard Hinault a déraillé ces jours-ci en ne comprenant pas pourquoi les vilains journalistes s’en prenaient au cyclisme avec autant de virulence, obligeant Laurent Jalabert à quitter ses fonctions sur France 2 comme un vulgaire Jérôme Cahuzac pris la main dans le sac, mais sans explications tangibles à donner ! Lance Armstrong, ce héros, a retrouvé des couilles pour venir dire enfin que l’on ne peut pas gagner le Tour sans dopage, sauf lui, mais c’était grâce à son cancer ! Ce qui devrait rassurer le prochain vainqueur anglais de cette grande boucle qui n’en finit pourtant pas d’exciter les campeurs entre deux lancers de nains sur Fort Boyard. Coup d’envoi en Corse, cette île de Beauté un peu défigurée ces derniers mois par un revival de règlements de compte à l’ancienne et qui aura bien besoin de redorer un peu son image flétrie auprès du touriste continental effrayé et qui n’ose déjà plus mettre les pieds dans la moitié des pays ensoleillés pour de ridicules raisons de sécurité intérieure ! Espérons donc que le cyclisme et le nationalisme ressortent grandis de cette épreuve, dans un grand élan d’amour populaire, sans en faire des tonnes et sans perdre les pédales !
Que l’on devrait retrouver sans problèmes sur les petits chariots colorés de la Gay Pride en ce samedi d’octobre qui obligera les bigots à rester chez eux afin que leur progéniture en socquettes blanches ne croise pas ce défilé diabolique avant le départ chez les scouts! Déjà que l’on doit tolérer leur union, faudra t-il en plus que l’on subisse leur musique tout l’été ? Et prions pour que les Etats-Unis qui viennent d’adopter à leur tour cette loi ne connaissent pas à leur tour un climat désastreux, des ouragans et une récession jamais vue à cause de cet acte inconsidéré qui va à l’encontre de la Constitution mais devrait relancer les ventes d’armes et de cagoules blanches. On n’est jamais trop prudent. Surtout à l’heure où de dangereux terroristes comme Julian Assange ou Edward Snowden s’en prennent à la nation pour sauver la liberté individuelle et permettre à tout un chacun d’avoir des conversations salaces par sms ou internet avec une voisine, une maîtresse, un curé, ma sœur ou de critiquer l’armée, le Pape, le système, Pop Stars, la paix, les dauphins, ma sœur ou la vie en général ! En France, on a Edwy Plenel et sa petite moustache coquine. Il semblerait que dans le monde du journalisme 2.0, ces gens aient un travail important à faire. Enfin. Pendant que les autres attendent patiemment caméra à la main que le vieux Mandela, qui n’en finit plus de mourir, rejoigne enfin les steppes étoilées pour avoir enfin une actualité croustillante et du papier à vendre cet été. Faut dire qu’il n’y a plus grand monde de cette trempe sur cette foutue planète. Et si l’on peut entendre « Mandela Day » de Simple Minds ou revoir un peu Johnny Clegg, ça nous changerait des danses débiles de Christophe Maé et des chants basques de France Télévision. Alors qu’aux îles Caïman….Putain d’Euro Millions !

Délation

Dans un pur souci sanitaire je vais devoir dénoncer les gens qui viennent sur ce blog en cherchant les rubriques suivantes :
« Vrai couleur de cheveux a Nicki Minaj »
« Toilette intime de mes chevaux »
« photo caresses entre shemale »
Désolé.

Nos amis les Hommes. 21/06/2013

« C’est l’été ! » me réjouissais-je matinalement en enfilant mon K-Way avant d’aller petit-déjeuner au Flore où j’aime discuter poésie et gang bang avec ces mannequins russes qui me dévorent des yeux pendant que je fais des mouillettes dans des œufs hors de prix. Non pas que mon charme inaltérable ou ma culture littéraire les mirent en transe (elles pensaient que Dostoïevski était le gardien du Spartak et Tolstoï un dirigeant Tchétchène), non, mais arrive un âge où l’on est prêt à tout pour aborder la mort plus sereinement, entouré d’âmes innocentes. A bien y réfléchir, Marc Dutroux n’est peut-être pas le monstre froid que l’on se plait à décrire… Ah ! Terrifiante jeunesse ! Alors que la majorité des 12 -25 ans se réjouissait enfin de ce 21 juin pour aller s’abîmer les oreilles sur les trottoirs encombrés du mauvais goût musical, je me réjouissais qu’il pleuve, laissant parler un peu le gros con endormi derrière le pervers qui m’habite. Et d’abord, Monsieur le juge, pouvais-je être au courant qu’elles n’avaient que 15 ans et pas 20 ? Voyez donc comme la supercherie est facile, le traquenard aisé pour l’homme qui ne cherche qu’un petit moment de tendresse, tarifé à sa juste valeur…Ces sorcières, à grand renfort de faux cils, de faux seins, de faux espoirs, de faux semblants ont bouleversé l’ordre des choses ! Des esprits supérieurs de la trempe de Frank Ribéry ou Karim Benzéma n’ont-ils pas été bernés eux aussi par la terrifiante Zahia, poupée de plastique au cœur de pierre ? Roman Polanski aurait-il été le grand cinéaste que l’on connait s’il était sorti avec une fille réglée et aurait dû faire sa carrière aux Etats-Unis ? Allons, allons. Que peut l’homme moderne devant toutes ces déviances féminines et ces vices tordus qui les conduisaient encore au bûcher il n’y a pas si longtemps? Certains peuples, plus malins, voire plus prudents, n’ont-ils pas inventé la burqa à bon escient ? Et que vient-on se plaindre en 2013 qu’un tiers des femmes dans le monde subissent des violences conjugales de la part de leur conjoint ? Alors qu’à l’inverse, cette mère de famille de 52 ans qui essaya récemment de remplacer sa fille pour passer le bac d’anglais, aura certainement surestimé son chirurgien esthétique ou sous-estimé la capacité des surveillants à ne pas reconnaitre une milf botoxée !
Culte du corps et de la beauté, légende de la jeunesse éternelle et peur de la mort auront donc précipité l’être humain à sa perte, lui qui passât en quelques millions d’années de batracien rampant à singe gesticulant puis de singe gesticulant à supporter de foot, en gardant par contre son cerveau de têtard. Ce qui l’amène encore parfois à se comporter de manière primitive, mais en 3D et en 4G, ce qui rend ses exactions plus belles et plus rapides. Voyez donc cet enfant de 4 ans décapité à la machette par son beau-père et caché dans une niche à la Réunion ou ce bébé joufflu vendu 15 000 euros par cette famille de roms qui n’aurait pas pu espérer mieux, même après 10 ans de lavages de vitres ! Une actualité vivifiante donc, au moment où mourrait d’une belle crise cardiaque pleine de vins et de viandes rouges le légendaire Tony Soprano, redevenu James Gandolfini dans son pays d’origine où naissait jadis cette mafia italienne qui donna au cinéma et à la télévision les plus grands films de gangsters ! Ces mêmes gangsters qui hantent aujourd’hui les plus hautes sphères de la politique, du sport et du spectacle, histoire de gratter quelques millions supplémentaires pour assurer leurs vieux jours de crevards. Et si Jérôme Cahuzac fait figure d’enfant de chœur avec son petit compte en Suisse, Nicolas Sarkozy devra en revanche espérer que sa femme vende un peu plus de disques ou ne se remette à poser à poil pour rembourser les 20 millions d’euros à la Libye qui lui permirent de s’offrir son mandat bling-bling, celui là même pendant lequel il put s’occuper des affaires de mémé Bettencourt ou redorer un peu le blason de Bernard Tapie. Qui va devoir acheter un peu plus que des matches contre Valenciennes pour trouver 400 millions d’euros avant Noel!! Au milieu de tout ça, Lionel Messi fait figure d’amateur au moment où le fisc espagnol lui réclame 4 millions d’euros, ce qui fait à peu près 2 mois de travail, sponsors compris. Et il semblerait que la misère ne soit pas moins pénible au soleil, comme en témoigne le moral des brésiliens à l’heure des facéties de Neymar et avant d’organiser les petites sauteries de la FIFA et du CIO, celles-là même qui avaient permis de nettoyer les townships sud-africains, les taudis chinois ou de précipiter la Grèce dans la banqueroute, malgré une rivière toute neuve pour faire du canoë ! Au nom du sport, de la fraternité et de la bonne santé des partenaires publicitaires, des investisseurs immobiliers et des barons locaux ! A 15 milliards d’euros le petit raout estival, on comprend que certains voudraient s’en tenir au carnaval ou récupérer juste de quoi payer leur farine ou leur changement de sexe ! Mais voilà, c’est l’été, et si je ne partage pas la cacophonie urbaine du jour avec mes copines russes, peut-être voudront-elles partager avec moi les 24 Heures du Mans. J’ai de la rillette et de la bière au frais. Et une bonne assurance.

Nos amis les hommes. 18/06/2013

Comme à l’accoutumée à l’heure des premières montées d’hormones primesautières du printemps, je me faisais faire le maillot afin d’être irréprochable au club d’aqua-biking où j’affronte depuis peu les vagues et l’adversité d’une surcharge pondérale taquine à l’heure où les plages du Cap d’Agde m’appellent à la paresse et au voyeurisme. Chacun ses hobbies après tout, je ne juge pas les vôtres ! Toujours est-il que ma petite esthéticienne était encore très bavarde malgré la vue qui s’offrait à elle au moment où je me mettais à genoux pour la partie la plus délicate (mais pas la moins excitante) de cette petite séance de débroussaillage ! « -C’est pas un peu énervant qu’il pleut depuis des mois ? » me dit-elle dans une approximation linguistique qui sentait le shampooing et la fin d’étude après la 3e. « -Si, lui dis-je, depuis la mort d’Alain Gillot-Pétré, tout à changé ! ». Ainsi plus que jamais la France était coupée en deux : celle qui se fait le maillot et l’autre qui met des slips larges. Celle, du sud, qui profite de son chômage au soleil pendant que celle du Nord joue au loto sous la pluie. Celle arrogante qui supporte le PSG contre celle, méprisante, qui supporte l’OM. Celle qui essaie de prendre le train pour aller travailler, contre celle qui bosse à la Sncf pour éviter de le faire ! Celle facho, qui reprendrait bien une tournée de Vichy, contre celle qui voudrait pétiller à l’aise dans son 21e siècle. Celle grisâtre, des défilés réactionnaires et celle arc-en-ciel des marches pour l’espoir. Celle qui censure les affiches stylisées, de « L’Inconnu du lac » le dernier Guiraudie, pour cause de baiser homo et celle qui lui préfère la vulgarité crasse et banale des couvertures de magazines people à longueur de kiosques à journaux. Strings et paillettes, fessiers et nichons en silicone. La fête des paires permanente. La nabillisation des esprits continue donc de bon train. Mais l’allure où Loana reprit à l’époque 35 kilos pour disparaître à jamais dans les limbes d’un institut spécialisé, nous laisse penser que le bout du tunnel n’est peut-être pas si loin…Jusqu’à la prochaine connasse câblée.
Les Grecs, toujours à la pointe de la modernité, inventèrent alors la philosophie, la démocratie, la poésie et les partouzes entre hommes avant de ne s’occuper que des bourses des touristes allemands pendant les siècles suivants. Mykonos attirant désormais plus de monde que le Parthénon, Nikos et Nana Mouskouri faisant le bonheur des médias français, le pays se mourrait gentiment d’ennui et de corruption, jusqu’à ce qu’on lui coupe les vivres pour de bon, n’ayant pas la chance d’avoir un Silvio Berlusconi à sa tête. Mais comme souvent, comme on dit au Japon, d’un cataclysme peut jaillir la lumière! Voilà que l’on coupât donc la télévision publique ! Le rêve de tout nation civilisée qui n’en peut plus de régresser devant l’écran poubelle de ces 15 dernières années ! En France, on ne sera plus obligés de subir « Chabada » le dimanche (mais l’était-on ?) et Nagui pourra animer tranquille « N’oubliez pas les paroles », « Taratata » laissant les nostalgiques de duos improbables dans le désarroi. Même si l’on doit reconnaître que l’on ne croisait guère Christophe Maé ou ce genre de rampants nuisibles sur ce plateau historique. Mais la culture est partout. TF1 nous gratifiant ce week-end d’un concert gratuit de Johnny avant que France 2 ne nous serve sur un plateau d’argent la crème de la chanson française (Bruel, Fiori, Amel Bent…) pour une Fête de la Musique fatidique ! Comme l’amoureux transi sait pertinemment qu’il ne doit pas tromper sa femme le 14 février, le mélomane averti ne sort jamais de chez lui le 21 juin ! C’est une règle.
Comme de ne jamais toucher au patrimoine français de la chanson à texte !!! A l’heure où la Syrie gaze ses habitants, où l’Irak s’explose dans l’indifférence générale depuis 20 ans, où l’Autriche est enfin envahie, ne serait-ce que par les eaux, voilà que le peuple français est mis face à une nouvelle ignominie juste avant le résultat du quarté-quinté + ! France Gall sort de sa réserve pour venir griffer le visage si pur et à peine retouché d’une Jenifer aux abois. Qui tendit le bâton de Berger pour se faire battre. Mais à l’heure où l’une cherche à démontrer qu’elle est avant tout chanteuse plutôt qu’animatrice de télé crochet, l’autre cherche à préserver son patrimoine pour mieux nous asséner sa comédie musicale consacrée au tennisman frisé d’ici 1 an ! Evidemment ! Heureusement que Jane Birkin est restée de marbre lorsque Clara Morgane décida de reprendre « Comme un boomerang » ! Même au niveau des guerres, ce pays est définitivement pathétique. Alors, à l’heure des examens et d’un avenir plus que jamais florissant, toi le jeune, imagine que tu peux encore changer ton futur ! Essaie déjà de ne jamais marcher dans la télé-réalité, ca porte malheur ! Résiste, prouve que tu existes !