Gros sur la Patate. 27/02/2021

Le fâcheux est aux réseaux sociaux ce que la tique est au chien, le morpion à mes couilles. Un parasite attaché à pourrir la vie de ceux qui en ont une. Une sangsue. Un vampire de pacotille qui vit par procuration, sans mettre de vieux pain sur son balcon, mais juste en suçant l’énergie et en pompant l’air de toutes les victimes auxquelles il s’attaque. Dénué de talent autant que de projets, sa seule ambition réside dans ce besoin viscéral de cracher sur ceux, plus connus que lui, qui font quelque chose. Ce qui est bien d’ailleurs, quand on a une notoriété moyenne, c’est qu’on est encore à l’abri de ses attaques aussi sournoises que gratuites.

Son courage légendaire l’obligeant à rester anonyme, il s’en prend non seulement aux idées, mais souvent au physique, au sexe, à la race ou à la religion, comme le ferait un enfant de 7 ans dans la cour d’une école ou un chroniqueur sur CNews. Il se nourrit essentiellement des clashs qu’il engendre, se vautre dans les polémiques comme un porcelet dans sa propre fange, en appelle souvent au complotisme et se réunit parfois en meute pour décupler sa rage, parce qu’on est toujours plus fort quand on a un cerveau pour tout un troupeau d’abrutis congénitaux. Parfois, comme dans la ligue du LOL, on peut y retrouver des personnes sensées, éduquées et accréditées, qui s’amusent à imposer leur petite tyrannie numérique afin de se donner l’importance et la reconnaissance que leurs articles ne suscitent plus depuis longtemps.

Ce sont souvent des hommes. Ce qui est d’autant plus agaçant que ça réveille des féministes tout aussi virulentes ! Les transgenres, eux.elles, qui sont aujourd’hui 3% dans le monde, demandent à ce que l’on n’utilise plus les mots père ou mère, ou lait maternel. On ne sait plus à quels seins se vouer, mais il faut ménager les susceptibilités de toutes les minorités. Dégenrer Mr Patate. Réécrire des livres. Revisiter ou détruire des décennies de films légendaires racistes, sexistes, misogynes ou simplement représentatifs de leur époque. Et si on faisait 6 versions pour chaque nouveau film : 1 avec un homme, 1 avec une femme, 1 avec un trans, 1 avec un noir, 1 avec un handicapé, 1 avec un dauphin, pour contenter tout le monde ?  Et si plus simplement, on fermait un peu sa gueule en allant juste voir les films qui nous intéressent ?

On veut de l’écriture inclusive, la plus grande escroquerie grammaticale depuis les premiers textes d’Aya Nakamura, histoire d’exclure pour de bon les analphabètes et les dyslexiques. On veut pouvoir dire une oiseau, une train, une avion ou une bateau, y en a marre de ce sexisme des transports !  Et pour Dieu, Mahomet et le Père Noel, on fait comment ? Ca casse les couilles ces barbus qui contrôlent le monde ! On veut des steaks dans nos cantines, parce que nos enfants vont mourir, on veut du tofu dans nos restaurants parce que nos animaux vont mourir. Et si on mangeait nos enfants, histoire d’éliminer une partie du futur problème ?

La liberté des uns s’arrête où commence l’intolérance des autres.

Attaqué à nouveau par les mêmes hystériques, 10 ans après la première salve, Orelsan prévenait pourtant déjà dans Suicide Social (constat lucide et percutant d’une certaine France reloue, qui refuse d’entendre ses 4 vérités, mais aboie toujours pour dénoncer celle du voisin.) :

Adieu ces associations bien pensantes/ Les dictateurs de la bonne conscience/ Bien content qu’on leur fasse du tort./ C’est à celui qui condamnera le plus fort.

En 10 ans, rien n’a changé. Bien au contraire. Chacun se replie dans sa case, dans son clan, dans son coin. Dans ses certitudes. Voilà donc où en sont les priorités de chacun en 2021 alors que la planète se meurt doucement au soleil d’Instagram. Un selfie et quelques milliers de like avant de crever. Sur ma tombe on mettra un pouce bleu et des émojis cœur. Dehors il peut bien tomber de la merde, la nature peut bien se rebeller, tant qu’on est connectés tout va bien. Notre président fait mumuse avec des youtubeurs, mais les jeunes, ceux qui ne meurent pas dans la rue avant 15 ans, ne sont-ils pas de futurs électeurs ? Les West-Kardashian se séparent. Qui aura la garde de l’égo ? Tout va bien. C’est la crise à l’OM, les supporters contrôlent la situation. Isabelle Balkany est en prime-time chez Hanouna, Patrick est en liberté. Tout va bien. Les Daft Punk se séparent, eux qui vivaient cachés depuis 20 ans, se sont désintégrés dans cette époque dématérialisée et pourtant si matérialiste, où l’on cherche à augmenter sa visibilité avant son talent. Humains avant tout. Les fâcheux diront qu’ils faisaient de la merde en pompant tout le monde.

Les fâcheux diront que je suis un mâle blanc, hétérosexuel, de plus de 40 ans et que je suis responsable de tous les maux de la Terre. Je ne suis responsable de rien, si ce n’est de mes propres actions. Je n’ai pas à payer pour les actes insensés ou irresponsables de mes ancêtres. Pas plus que je ne suis fier des choses positives qu’ils ont accomplies. Je reste à ma place. En observateur d’une société qui ne me convient plus. J’observe juste des fâcheux et des groupuscules décidant pour les autres. Qui censurent, qui dénoncent, qui obligent. Qui, sous couvert de dénoncer une société liberticide et castratrice, se comportent comme les pires des dictateurs à moustache, divisent et fragilisent une société qui n’avait pas besoin de ça.

Pour éliminer les tiques et les morpions, j’ai dû abandonner mon chien et me raser les couilles. La solution pour éliminer les fâcheux est bien moins contraignante. Couper Twitter et prendre un livre. J’ai pas mal de retard et du temps devant moi. Les salles sont fermées et la notoriété moyenne est un luxe qu’il faut entretenir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s