Nos amis les hommes. 26/03/2015

Il est des moments cruciaux dans la vie d’un homme (très peu dans la vie d’une femme, d’après un rapport d’Eric Zemmour) où l’histoire en train de s’écrire restera à jamais associée à un instant particulier de notre courte existence en ce bas monde. Ainsi le 11 septembre 2001 j’achetais le dernier Noir Désir à la Fnac (claque prémonitoire : Le Grand Incendie), et le 7 janvier 2015 j’attendais impatiemment le reportage sur la présentation des jumeaux des golios monégasques avant que les deux frères pois chiches ne mettent fin à mes souffrances en perpétrant les leurs. Ainsi, en ce 25 mars, je lisais tranquillement le dernier Musso en faisant caca lorsque Zayn Malik annonça sans détour son départ des One Direction. Et dans ces instants d’extrême brutalité, il vaut mieux être assis pour encaisser une douleur qui fait passer celle des hémorroïdes pour une simple caresse anale à la plume d’oie. Non mais y en pas un peu marre de toutes ces mauvaises nouvelles dans le monde à la fin? A l’heure des visages remplis par l’acné juvénile et des cerveaux vidés par la peste télévisuelle, des millions d’adolescentes ont perdu toute dignité et toute raison de vivre en l’espace d’une seconde, contrairement aux seize autres du vol Barcelone-Dusseldorf qui ont eu huit minutes de plus pour écouter une dernière chanson de ce boys band approxima-tif (ce jeu de mot à eu un prix lors d’un rassemblement régional des meilleurs coiffeurs de France) mais qui donna des idées capillaires aux footballeurs et usa nos oreilles autant que les culottes en coton de nos progénitures déjà sourdes.

Après les pilotes d’hélicoptères bourrés, le pilote d’Airbus suicidaire vient rajouter à la terrible série de catastrophes aériennes qui nous ferait presque aimer la SNCF. Et si les trains pouvaient voler, ce serait encore plus sûr ! Reste la piste terroriste, qui rassurerait tout le monde sur les raisons du crash et alimenterait encore un peu la haine anti islam depuis ce début 2015 tonitruant ! Mais un pilote fanatique aurait sans doute eu le bon goût de s’écraser sur Fréjus (ville FN) ou sur Toulon (ville moche et ex FN) pour venger la mémoire du prophète plutôt que de s’écraser en montagne sur de pauvres chèvres contre lesquelles le Coran n’a pas de courroux ou de rancœur particulière. Un avion qui s’écrase entre deux tours, et l’on ne parle plus de la mascarade électorale où certains ninisent fièrement sans respect aucun pour des électeurs jugés inaptes à faire des choix personnels et sans danger. Au lieu de se remettre en question depuis 2002 et les premiers coups de semonces…Le niveau C.A.P de la politique, même pas foutus de réussir leur éclipse solaire ou de gérer une pollution quasi permanente aux particules fines. Et pour un week-end de métro gratis, on peut repartir de la capitale avec son petit cancer alterné, comme la circulation : un coup les poumons, un coup la gorge. Les Chinois, qui ont quitté Pékin en masse, viennent eux s’y ressourcer comme on va respirer le bon air alpin. Mais ils peuvent s’acheter des hôpitaux en plus de leurs sacs Vuitton et quelques macarons Pierre Hermé.

C’est d’ailleurs dans le cadre d’un atelier du goût que ce directeur d’école isérois testait le palais de ses petits écoliers, les yeux bandés, et pas que…On peut donc être pédagogue et pédophile, même si le monde extérieur n’est pas encore très réceptif à ce genre d’expérience avant-gardiste ! Dans ce dossier, la Picardie et le clergé n’ont rien à se reprocher, ce qui est plutôt une bonne nouvelle dans cette semaine chargée. Qu’on conclura par un excitant France-Brésil. Je me souviens qu’en 98, le 12 juillet, le monde s’était arrêté pendant que Zinedine perforait l’arrière-garde brésilienne (chose que l’on ne voit plus guère qu’au bois de Boulogne). Ce soir, la larme à l’œil, je remettrai une dernière fois « Steal my girl » de One D. en mangeant un Whopper, et en cherchant désespérément du coin de l’œil un remplaçant à Zidane. Pour grandir il faut savoir tuer ses idoles…et bien choisir son pilote.

Publicités

Ricky Gervais. God.

Nadav-Kander-prosthetic-makeup-Bill-Turpin-Ricky-Gervais

Venu du stand-up, l’anglais Ricky Gervais a révolutionné l’humour télévisuel avec le concept de « The Office » (mockumentaire) et ses personnages lâches, bêtes et pathétiques. Créant ensuite la géniale série « Extras » sur le quotidien des comédiens, « Life’s too short » sur le quotidien d’un nain arriviste puis « Derek », série touchante sur le quotidien d’un attardé mental en pension de retraite ! Depuis, l’homme est apparu dans « Louie » (Louis CK) ou « Curb your enthusiasm » (Larry David), avec les Muppets ou dans un épisode spécial des Simpsons, dynamitant aussi par 3 fois la bienséance de la cérémonie des Golden Globes ! Son film « L’invention du mensonge » se regarde avec délectation et l’on attend la suite de ses pitreries ailleurs que sur Twitter, où il est ultra présent pour clamer son athéisme et son combat pour sauver les animaux en voie de disparition. Un mec bien.

553612-lifes-too-short

muppets-again-ricky-gervais

Nos amis les hommes. 15/03/2015

De suppositoire pour les plus enrhumées ou d’émotion pour les plus excitées, 50 nuances de grippes auront laissé quelques traces indélébiles dans les slips en dentelle des ménagères au sortir d’un hiver laborieux mais néanmoins fiévreux. Ces deux événements culturels auront fait quelques ravages collatéraux : 8500 sorties d’un côté malgré les vaccins, 4 millions d’entrées de l’autre malgré les critiques. Le français aura donc passé l’hiver au chaud à attendre une éclaircie réparatrice et la soirée des Enfoirés, que je manquais encore bêtement l’autre soir pour la trentième année consécutive ! En 2016 pour les 30 ans du spectacle et de la disparition de Balavoine, une chanson écrite par Cabrel (Goldman jetant l’éponge après le désastre « Toute la Vie ») : « Les Enfoirés, Tourner les Hélicos ». Tant qu’à battre du vent pour rien, autant surfer sur un sujet porteur et dont le spectateur moyen raffole. Après le chaton qui danse ou le hérisson écrasé, le people qui meurt est le 3e vecteur de larmes aux journaux télévisés. On se souvient que Grégory Lemarchal était devenu l’équivalent d’Elvis Presley une fois mort, son talent décuplé soudainement par les larmes incontrôlables de milliers de jouvencelles en pleurs. Quand c’est un sportif, c’est encore pire, ces derniers étant pleins de vie (contrairement à un banquier ou un fraiseur-tourneur) et de médailles cocardières autour du cou. On se souvient que la disparition de Christophe de Margerie dans un crash aérien n’aura ému l’espace d’un instant que les clients russes de Total, les politiques épris de leur poule aux œufs d’or et par essence, le CAC 40. Et l’on se dit alors que si ce jour-là dans le ciel argentin se désintégrèrent une dizaine de mineurs ou de chercheurs en fossiles, les crevards de l’info en boucle en auraient fait juste un sous-titre entre le foot et la météo du week-end.

Familles effondrées interviewées au réveil, tweets éplorés des proches, images en boucle sur des carcasses fumantes, survivants sommés de s’expliquer, Michel Chevalet en expert aéronaval (après les trains, les fusées, les vibromasseurs ou les typhons) : une indécence morbide deux mois à peine après les remontrances du CSA suite aux attentats parisiens. Pendant que Pascale Clark et Patrick Cohen se lamentent piteusement en public sur la validité de leur carte de presse, on devrait peut-être regarder de plus près au sein des rédactions de BFM, LCI et i-Télé si la déontologie n’est pas partie faire un tour du côté des caniveaux où défèquent déjà les pseudos journalistes de la presse people. Pendant ce temps-là, la France bleu marine et ses gueules de champions sont prêts à enterrer toute trace de dignité dans ce pays aux abois, où la gauche et la droite sont occupées à chasser les punks à chiens de Sivens en s’étripant sur le dossier du nucléaire à Fessenheim. Pour l’avenir, à mon avis, et d’après de savants calculs, si l’on considère que le tsunami de 2004 à fait plus de 220 000 morts en Asie tandis que celui de 2011 n’en faisait que 21 000 au Japon, bien aidé par la centrale de Fukushima, l’énergie éolienne s’avère bien plus dangereuse que le nucléaire pour la survie de l’espèce. Eliminons aussi le gaz, en raison du nombre croissant de dépressifs qui ont une cuisinière au butane, et concentrons nous alors sur le solaire, si EDF et Areva veulent bien se donner la peine d’envisager une énergie à moindre coût, mois dangereuse et moins polluante. Mais avant de finir en steak tartare, le français n’en perd pas son goût pour la gastronomie. Le pays vient de passer au 2e rang des plus gros consommateurs de pizzas, derrière les Etats-Unis, premier en tout ce qui fait mal, alors que les ventes de sandwiches ont fait un bond de 2% en 2014 ! Vue récemment sur des plateaux télé, Loana serait à elle seule responsable de ces chiffres peu étonnants, si l’on considère que les gens n’ont plus d’argent pour se nourrir décemment et que la malbouffe reste la dernière étape avant les Restos du Cœur. Ou encore 30 ans d’Enfoirés à venir. Finalement, le seul à y avoir échappé restant Coluche, ce génie…