Nos amis les hommes. 28/11/2013

L’égoïsme forcené de certaines personnes sautant sous les roues du métro pour échapper au fisc ou au cancer reste assez déroutant pour l’honnête travailleur refusant le confort d’une classe affaire pour braver quotidiennement ce Paris sous-terrain où meurent les sourires et naissent les névroses. Alors, que de l’overdose médicamenteuse à n’importe quelle comédie musicale française il y a tant de manières de réussir son suicide sans retarder son prochain ! L’avantage de traîner dans le métropolitain, bloqué aux heures de pointe, permet cependant de faire plus attention aux horreurs banalisées par des regards qui se lèvent rarement des chaussures, hormis pour vérifier la présence de voleurs de portables potentiels, avant de recommencer à jouer à Candy Crush soulagé de n’avoir que des blancs autour de soi ! Ainsi, des fumeurs de crack de Château Rouge aux affiches du prochain spectacle des Chevaliers du Fiel, la violence est souvent insoutenable pour l’œil non averti du provincial égaré. Et quand, pour un peu, on se retrouve dans le même wagon que Nathalie Kosciusko-Morizet, on comprend alors que certains aient l’envie subite de sauter en marche….NKM, NicK ta Maire, ou le foutage de gueule incarné d’une droite aussi populiste que décomplexée et dont les dernières saillies de Copé à Guéant (« Sarkozy a sauvé la démocratie mondiale », ce genre !) devrait déboucher sur la légalisation des drogues dures pour le reste de la population ! Et pendant que les débats politiques se jouent au niveau des vide-ordures, on préfère se focaliser sur les quenelles dieudonnesques, plutôt que de critiquer sa propre daube. Politiquement à l’ouest, idéologiquement détestable, l’ancien camarade d’Elie Semoun reste humoristiquement le plus drôle de cette génération de comiques embourgeoisés, bien au chaud chez Drucker et soucieux de garder avant tout leurs premiers rôles dans une comédie française bien mal en point. Sans reconnaitre au moins l’héritage laissé dans leurs sketches par le copain d’Ahmadinedjad ou Alain Soral, le nouvel ami de Naulleau ! Le courage, c’est parfois d’assumer qu’on n’en a pas !
Dans ce petit climat délétère, le consommateur lambda qui n’en a rien à battre, compte ses économies avant d’aller s’endetter pour Noel en comblant ses enfants qui préfèreront jouer avec les cartons et lui en voudront quoi qu’il arrive toute leur vie ! Dans les cités refroidies, les illuminations massives sont arrivées. Le 14e mois d’EDF aussi. A Paris, le siècle des Lampions a depuis longtemps remplacé celui des Lumières, les plus scintillantes n’étant désormais plus dans les sphères politiques et culturelles dominantes ! Mais comment faire les rabat-joie alors que le bon peuple peut rire aux nouveaux spectacles de Dubosc ou Mimie Mathy, qu’un nouvel album de One Direction devrait relancer l’activité des salons de coiffure, la vente de Papulex et le niveau du Top 50 et qu’enfin notre belle équipe de foot partira au Brésil après force rigolades et épreuves en tous genres ! Qu’importe le pot-de- vin pourvu qu’on ait l’ivresse, disait cet élu UMP. Nous serons au Mondial, contrairement à certains habitants du pays, priés d’aller survivre ailleurs qu’aux alentours des stades où nos champions vendront du rêve à la terre entière, du moins celle qui a la télévision. En attendant la deuxième vague des bulldozers pour les Jeux Olympiques de 2016, le pays du roi Pelé se retrouvera tondu, mais sacrément fier d’avoir contribué au bonheur sportif de spectateurs avides de grands spectacles sponsorisés. Du pain et des jeux, comme au bon vieux temps romain où les lions réglaient les problèmes des pauvres en les mangeant dans l’arène pour amuser les riches. On avance.
Heureusement, il reste le cinéma. Le Disney de Noel et les films animaliers. Un peu de tendresse et de poils au milieu des huîtres et des dindes. Ainsi « Belle et Sebastien » comblera à la fois zoophiles, pédophiles et nécrophiles, le générique étant chanté par Zaz. Pour les amateurs de verdure et de sieste, « Il était une forêt » accompagnera à merveille la camomille de nos maisons de retraite, alors que petits et grands se retrouveront devant « Amazonia », conscients que la nature, tout de même, c’est autre chose que Parly 2 avant les Fêtes. Et l’on suivra alors les aventures d’un singe ouakari, ce drôle d’animal qui ressemblerait trait pour trait à mes couilles si elles avaient des yeux, heureux de fuir un moment la jungle quotidienne et de passer enfin quelques heures d’enchantement aux côtés de créatures divines et rigolotes. Un Dieu qui dans sa grande bonté et son empressement, oublia de leur donner la parole et une carte bleue. Hallelujah !

Publicités

Nos amis les hommes. 13/11/2013

Je fêtais dignement la sortie du dernier Florent Pagny avec quelques amies argentines, partageant avec Beigbeder l’amour de la grande chanson française et des putes. On s’était mis stone pour planer, et Charden pour déconner. Nous devisions gaiement de ce pays en ruines, livré à lui-même en attendant l’explosion sociale inévitable. « On se croirait chez nous en 2001!» me lança la plus jeune, en plus de sa culotte. Mais qu’était donc ma patrie devenue ? Un pays où les lycéens manifestent (en dehors des congés scolaires) contre le port de la moustache pour les filles, contre le gouvernement (alors qu’ils n’ont jamais voté de leur vie, hormis pour le délégué de classe), contre le prix des iPhone, contre l‘acné en particulier, contre la vie en général, tu vois, c’est super pas cool ! Un pays où ces mêmes ados ont fêté Halloween en apportant des livres pour faire flipper leurs potes, où l’on met des bonnets rouges pour descendre dans la rue, il fait frisquet. Et puis pour un pays sous l’eau, dirigé depuis des décennies par des tanches, le Commandant Cousteau reste finalement le meilleur emblème de la révolte ! En Bretagne, les casseurs jettent des artichauts sur les forces de l’ordre. Personne ne bronche. On stigmatise moins facilement les gens vénères du 29 ou du 56 que ceux du 93 ou du 78 ! Les médias sont taquins. Alors qu’à l’arrivée tous ces oubliés des priorités de l’Etat partagent une grammaire approximative et un amour commun de l’égalité, du respect et du poulet d’élevage. Mais cet élan d’égoïsme et de survie ne devrait pas leur faire perdre le sens des réalités. D’autres souffrent aussi, en silence, loin des caméras : les patrons du CAC 40 ont perdu quasiment 7% sur leurs rémunérations actuelles…Avec à peine 4 millions de revenus annuels, que vont-ils bien pouvoir laisser à leurs enfants en plus d’un brushing et d’une carte Ump ? Heureusement que l’amour reste plus fort que les ambitions carriéristes de tout un chacun.
D’ailleurs, quel mâle dominant qui a un peu de respect pour les femmes et beaucoup d’amour pour sa voiture n’a pas un jour rêvé de rentrer dans l’intimité de Nabilla ? C’est désormais possible grâce à la chaîne culturelle Nrj 12 qui nous gratifie d’un programme alléchant sur la vie quotidienne de cette bimbo qui défie les lois de la médecine et du CSA en excitant les foules sans cerveau et sans culotte, mais avec le même talent que les filles Kardashian. Mais l’époque n’est-elle pas à la futilité ? La vie n’est-elle pas trop dure pour avoir à se soucier des vrais problèmes ? Les gens sont choqués par Miley Cyrus fumant un joint aux MTV Awards alors que cette dernière montre son vagin à la télévision, son maillot de bain trop petit (la pauvre) permettant aux non sourds de lire aussi sur ses lèvres ! Will Ferrell, dans le costume de velours de Ron Burgundy lui remet un prix. Dans le même temps, Sacha Baron Cohen pousse la vanne (et une vieille handicapée) assez fort en direct à la télé américaine ! Excitation, joie du direct, génies de la vanne. Ici, Hanouna agite son coussin péteur et De Caunes jette de la peinture sur ses invités, pendant que M6 prépare une émission de tapin ou de patins, je n’ai pas bien compris, avec Clara Morgane….Avons-nous raté une étape dans l’évolution naturelle du présentateur TV ? Est-ce juste un problème de chromosomes ? De talent ? Et si l’Etat se servait de notre redevance pour payer nos amendes quand on va aux filles plutôt que Julien Lepers ou Sébastien Follin? Certainement nos sexes et nos cervelles en sortiraient vainqueurs !! En attendant, investissez dans un bon lecteur dvd ! Un mauvais film, même avec Jean Reno, sera toujours moins nocif qu’une seule minute de programme de la TNT !
Mais soyons magnanimes. C’est la journée de la gentillesse. Un beau moment inventé par de vrais méchants (après la fête de la musique, de la femme et des voisins) pour se donner bonne conscience le restant de l’année où leur nature peu humaine reprend ses droits. Profitez-en quand même pour ne pas acheter le dernier Lady Gaga à vos enfants, pour ne plus emmener votre femme chez Desigual, pour vous torcher avec le journal « Minute » ou pour supporter l’équipe de France de foot, une fois n’est pas coutume ! Et si ce monde était vraiment gentil, le dernier Prefab Sprout ne vendrait pas à 585 exemplaires en première semaine (soit 41 663 copies de moins que le Florent Pagny )! Comme remède à la méchanceté et à la morosité ambiante, on n’a encore pas trouvé mieux depuis le dernier Daft Punk. Et pour ses 101 ans, cette parvenue de Maya l’abeille s’est fait refaire l’essaim ! Nabilla a vraiment une mauvaise influence.