10 000

Grâce à toi lecteur, et surtout à toi lectrice, TOILETTE INTIME vient de dépasser les 10 000 pages vues !
C’est un plaisir et un honneur. Il est si bon de rire de tout avec vous !
Pour fêter ça, j’ai enfin décidé de me refaire les seins !
Abonnez-vous (bouton « Je m’inscris ») pour recevoir de photos inédites de cette opération et ne rien rater des prochains posts!
Prochaine étape 15 000 pour mon opération au Brésil. Je serai enfin une vraie femme !
Merci à tous. Et n’oubliez pas de préserver vos orifices de toute pollution ambiante.
Je vous embrasse,

Publicités

Nos amis les chanteurs : Luc Arbogast

Luc Arbogast

Il t’en aura fallu du temps, pour venir du passé, tel un Highlander du dimanche, poser ton bouzouki dans les salons de la France mélomane. Des parvis des cathédrales, déjà bien piétinés en leur temps par Garou et Daniel Lavoie, au Festival des Gueux de Verneuil sur Avre, tu auras traîné tes lourds oripeaux avant de tenter ta chance à la télévision, cette boîte à rêves, les druides ne pouvant plus rien malgré un talent inné et un look imparable qu’aucun directeur artistique du 21e siècle n’avait su déceler avant. Ainsi donc, toi, le gentil ménestrel qui parle aux dolmens, vint quérir la gloire sur le plateau de The Voice où ta voix et ton décorum mystico-médiéval firent se retourner l’intégralité du jury ! Il faut dire qu’avec Florent Pagny tu partages un amour commun de la ruralité et du pantalon en cuir et que l’on vous aurait bien vu gambader tous les deux dans la forêt de Brocéliande à la recherche d’elfes et de licornes gentilles. Cette reconnaissance tardive, mais justifiée, ne nous étonne guère dans un pays qui sut s’extasier jadis sur les mélodies ensorcelantes d’Era ou d’Adiemus, qui aime emmener ses enfants cultivés au Puy du Fou (les autres vont à Disneyland) et qui reconnaît le talent et les idées progressistes de Philippe de Villiers ou de Christine Boutin pour faire avancer la société. Dans cette France moyenâgeuse, ta musique de trouvère n’est finalement pas si anachronique, et si tu oses massacrer « La Moldau » de Smetana ou l’ »Adagio » d’Albinioni certain que leurs auteurs ne t’en tiendront pas rigueur, tu t’attaques aussi à « Mad World », tube des télés crochets depuis la version de Michael Andrews en 2001…Mais savais-tu seulement que ce titre de Tears For Fears datait de 1982 ? Une antiquité. Comme ton album, le 6e déjà. On se consolera en se disant qu’on a échappé aux 5 premiers et que grâce à toi, Keen V n’est plus numéro 1 du Top ! En attendant et avant que tu n’aies l’idée d’un duo prochain avec la fée Nolwenn, on te donne rendez-vous avec tous tes amis bardes, troubadours et autres mangeurs bios, babas, jongleurs ou punk à chiens au pied de Stonehenge pour un immense feu de joie au son des grelots et des flûtes.