Le retour du siècle !

Publicités

Nos amis les hommes. 26/03/2012

Ah, chaleur printanière et montée d’hormones friponnes  qui viennent agiter l’homme moderne au moment où les jours rallongent autant que les jupes raccourcissent ! La France est en fleurs malgré l’actualité glaçante. Sur les places des villages endormis, les vieux ont ressorti leurs boules. Certains, fragilisés par le pollen taquin et la maladie avancée voudraient tirer. Mais le bras faible, ils pointent. Comme le téton sous les burqas dans la cité voisine. Dans les campagnes, le pervers revient en sifflotant du petit sous-bois gorgé de lumière  où il a pu cacher le corps de cette joggeuse imprudente. Sur le charmant sentier il cueillera des violettes pour sa mère bien aimée, la seule à voir encore l’être humain derrière la bête.

Partout, la frustration sexuelle et les barbaries familiales continuent d’engendrer des monstres. Aux Etats-Unis, le pays le plus développé du monde (on y a inventé le iPod et le ketchup !) l’on continue à prôner l’abstinence pendant que des gamines de 18 ans s’exhibent sur le net ou commencent le porno pour échapper à l’ennui et à une vie sociale mollement tracée. Les élevages de Miss tournent à plein régime (sec) pour espérer percer dans le grand monde, celui où l’on passe à la télé, roule en Ford Mustang et finit dans Penthouse. Sûr qu’on aurait bien demandé aux parents de Rick Santorum de s’abstenir à l’époque ! Avec sa tête d’enfant de chœur béat qui vient de s’asseoir par mégarde sur un cierge de 20 centimètres, l’Amérique blanche et catholique est repartie dans sa campagne contre le Diable qui s’insinue dans le cerveau des filles et le slip des garçons ! On obéit à Dieu. Qui doit commencer à regretter d’avoir poussé son invention plus loin que le diplodocus ! L’homme, contrairement à son ancêtre préhistorique héritera d’un gros cerveau et d’une petite queue. Mais se servira mal des deux. Ce Dieu que l’on craint comme la foudre et les roumains, lui qui ne supporte pas qu’on supprime un enfant en formation, mais qui ne trouve pas choquant que des gamines de 12 ou 13 ans se fassent violer et deviennent mère de famille ! Lui qui déteste l’adultère mais tolère une petite mandale de temps en temps pour la bonne santé du couple ! Pendant ce temps-là en France on défile contre l’intégrisme et l’obscurantisme ! Ces critères que l’on reproche à l’Islam, cette religion barbare ! Mais le jour où l’on défilera uniquement contre les Religions, l’Humanité aura alors fait un grand pas vers la félicité ! Pas besoin de leaders et de guides, laissons ça aux sectes et aux dictatures,  pour avoir sa propre spiritualité !

A Toulouse, le matin tuerie, le soir tu pleures… Des enfants sont morts. Ca ne se fait pas ! Le peuple demande vengeance. A sa manière, le tueur demandait vengeance aussi… La Loi du talion, qui légitime toute action barbare depuis que les 3 livres d’images les plus lus au monde par nos adeptes religieux la mirent à leur sommaire, a de beaux jours devant elle. Le fou furieux qui cherchait la lumière a été mitraillé en ouvrant ses volets. Le propriétaire devra colmater quelques brèches et bien vérifier l’identité du prochain locataire. De drame en drame dans la Ville Rose, on en oublierait presque qu’Auxerre vient d’y signer son aller simple vers la ligue 2, après 30 ans d’un parcours presque parfait dans l’élite ! Monsieur Bourgoin était mieux en éleveur de poulets. A chacun son métier. Et ses priorités.

En attendant, la France respire, mais pas autant que notre Président en campagne qui avait bien besoin d’un petit coup de pouce du destin pour repartir guerroyer contre le terrorisme ! La surveillance sera désormais accrue et chaque citoyen considéré comme un délinquant potentiel, au nez et surtout à la barbe de la liberté individuelle ! Il faudra surveiller ce jeune musulman gay qui a décidé d’aller se faire sauter dans le Marais, en Zadig & Voltaire. Et cet autre pirate du net, qui a prévu une action le 21 avril lors du Record Store Day pour manifester contre la musique encore payante ! Où s’arrêteront-ils ? On risque en tous cas de ne pas s’ennuyer dans les semaines qui viennent. Et les bons réflexes du 22 avril pourraient nous éviter quelques sueurs froides. Comme le dit si bien le sur-génie Ricky Gervais dans sa dernière série « Life’s Too Short » : jeux de nain, jeux de vilain !

Nos amis les Hommes. 14/03/2012

L’heure des commémorations en tous genres est toujours douloureuse surtout quand le rabâchage médiatique nous broie le cervelet en espérant nous tirer quelques larmes, première étape vers une obole plus facilement versée au petit atrophié des mines anti-personnelles, à la veuve de guerre poilue ou aux enfants de stars mortes en pleine gloire maritieetgilbertcarpentière. Ainsi donc, il y a un an déjà, le public français subissait sans broncher, voire même avec une certaine délectation auditive et visuelle, les images insoutenables de la dernière campagne des Enfoirés ! Qui, inlassablement, enrôlant chaque année la crème de nos brailleurs nationaux, reviennent à la même époque pour alimenter les Restos du Cœur et affamer nos oreilles habituées au grand luxe des Victoires de la Musique! Ne pourrait-on pas nourrir les pauvres en silence ? Jean-Jacques Goldman et Mimie Mathy ne seraient-ils pas plus utiles à sillonner la France dans leur jolie Kangoo, valeureux troubadours de la chanson à textes, afin d’être au plus près des nouveaux locataires de Pôle Emploi ? Ne pourrait-on pas gagner un créneau horaire supplémentaire pour Les Experts ? Cependant, en plus de sa généreuse obole annuelle, le mélomane aura donc un deuxième compact disque à poser auprès du Adèle qu’on écoute en famille entre « Rire et Chansons » et le Télé-achat.

Dans le même temps, le japonais balaie toujours devant sa porte en attendant l’hypothétique retour de ses proches disparus, même irradiés, afin de faire le deuil dignement après la vaguelette taquine qui emporta les maisons de bois et les derniers espoirs d’un avenir nucléaire radieux. Mais franchement, entre un trio Michèle Laroque/Patrick Fiori/Bénabar et des enfants à 3 jambes, il semblerait que ce peuple de durs à cuire ait depuis longtemps fait son choix. Depuis ce matin d’août 45 où les pilotes américains de l’Enola Gay décidèrent d’illuminer un peu Hiroshima et d’inspirer à Orchestral Manœuvre in The Dark leur plus grand succès à ce jour, même si on leur en veut un peu pour le 2e événement !  Psychologiquement atteintes par ce premier coup dur, les futures générations donneront tout leur amour à des Tamagoshis et voueront un culte à Mireille Mathieu…

Alors que le soldat ricain lui, voue un culte à son drapeau,  à son fusil et à Dieu ! Celui là même qui ordonne de brûler des Corans, uriner sur des prisonniers et à l’occasion vider son chargeur sur des civils innocents pour montrer que la guerre quand même, c’est pas pour les tapettes ! Et si le militaire commun est un animal comme les autres, ce sont surtout les gouvernements qui sont à blâmer pour leurs actions successives , à peine refroidis par leurs brillantes campagnes au Vietnam ou en Irak, continuant leurs croisades au nom du Tout-Puissant , envoyant au combat toute cette jeune chair à canon même pas hallal, et qui de toute façon n’aurait pas trouvé de travail au pays ! Et dire que tout ça donnera des idées de films à Oliver Stone !

Pendant ce temps-là au pays des Le Pen, on se charcute sur des questions de viande : doit-on chanter la Marseillaise à un poulet avant de le décapiter ? le porc casher est-il bon pour les sportifs ? et demain que vont manger les bœufs ? Autant de questions vitales qui masquent l’ineptie des débats où l’on a lâché un peu la grappe des banlieusards pour s’attaquer de front à l’immigration sauvage qui décime notre belle France des pâturages et du gros rouge qui tâche. Son plus bel emblème, l’ancien acteur Gérard Depardieu vient de terminer sa carrière à Villepinte sous les ovations d’un public qui ne l’aura connu que dans Obélix. Alors que dans l’anonymat général, Michel Duchaussoy et Pierre Schoendoerffer, viennent de finir la leur, de carrière, emportant avec eux une certaine idée d’un cinéma français exigeant et raffiné, tout le contraire de l’autre.

Avec tout ça, on n’a même plus le temps de parler de la Fashion Week. Dieu que ce monde est mal fait !