Zach Galifianakis. Nouvelle idole.

Publicités

Nos amis les hommes. 29/05/05

En ce samedi soir de printemps pré-fête des mères où nos génitrices s’apprêtent à recevoir en cadeau le dernier disque des Prêtres, des dessous de plats en pinces à linge ou un livre de PPDA et à faire comme si c’était les plus beaux cadeaux du monde, le temps s’est arrêté un instant, comme tous les soirs en pareille occasion : Patrick Sabatier est sur la 2 ! Certains ont annulé leur soirée au Buffalo Grill, d’autres ont mis leurs enfants à la cave, d’autres encore ont zappé la correction du matador espagnol face au taureau Wayne Rooney pour profiter de cet instant de grâce télévisuelle qui nous renvoie aux plus belles heures des années 80, à une époque où notre esprit critique peu affûté et l’absence de télécommande nous permettaient d’affronter sans broncher les prémices de la poubelle cathodique. Mais force est de constater que le fléau s’est aggravé, se répandant sur des dizaines de chaînes où le mauvais goût n’a d’égal que la nullité de présentatrices provinciales insipides attendant de décrocher patiemment un job à la météo de Canal+ avant de devenir actrice parce que tu comprends, c’est leur rêve de toujours !

Ailleurs, Dominique tout ce qui bouge est toujours sous les feux des projecteurs, lui qui aura accaparé tout seul autant l’attention qu’une Coupe du Monde de foot ces dernières semaines, alors que l’info principale se situait notamment du côté de l’éviction de Naulleau et Zemmour d’une émission populaire où leur franc-parler faisait flipper toute l’édition qui à des choses à vendre. Cali pourra donc y retourner sans broncher !  Quant à Dominique, il pourra profiter à foison de son bel appartement new-yorkais, où les 5 salles de bain ne suffiront sûrement pas à laver son honneur et sa conscience aussi entachés que la jupette de la victime présumée. Cet épisode aura donné quelques belles images de portes d’entrée, d’immeubles, de passant lambda, de voitures de police, poussant les limites du journalisme d’investigation dans des contrées inexplorées, faisant passer les images de Bagdad, Tripoli ou Damas pour des épisodes de « J’irai dormir chez vous » sur France 5. Si l’on pouvait choper des images de leurs emplettes chez Dean & Deluca, ce serait vraiment top ! En France Georges Tron fait le con au bouleau, et a semble t-il une petite branche qui dépasse que certaines voudraient bien lui couper…Après l’affaire Schwarzie, il va vraiment falloir se poser sur le rôle de ces épouses qui ne semblent plus contenter leurs maris et poussent l’humanité à sa perte !

A l’instar de mon boucher serbe la justice tranchera ! Comme dans l’affaire Colonna, ce pauvre berger innocent qui risque de réclamer une coquette somme à l’état français pour la jolie bourde qui se prépare à exploser au nez d’une politique dépassée par les enjeux et l’aveuglement médiatique. Par contre, il faudra qu’il se dépêche d’en profiter s’il a l’intention de retourner garder ses chèvres au col de Bavella avant de finir en steak tartare en achetant ses légumes au marché de Sartène. Pour le coup, la prison à vie n’est pas une mauvaise option…

Voilà, la révolte gronde doucement dans les classes populaires européennes alors que débute le Grand Prix de Monaco, certains émettant l’idée farfelue de faire prendre un bain aux patrons du Cac 40 dans les piscines de Fukushima ! Mais non, le nucléaire ne pourra pas solutionner tous les problèmes…

Allez, je dois finir mon collier de nouilles avant d’aller à l’hospice. Bon dimanche.