La relève : Julien Santini

108884987501855083938705997022787007466728n

Le hasard veut parfois que l’on croise la route d’un humoriste drôle à la fin d’une année qui ne le fut guère. Julien Santini fait partie de ces rares comédiens  dont l’évident talent nous saute au visage dès leur entrée sur scène. Avec son personnage bancal de gentil loser, entre Droopy et le PEF des Robins des Bois, Santini expose ses fêlures et ses inaptitudes à la vie sentimentale ou au monde du travail. Et l’on rit beaucoup, même s’il nous impose d’entrée Gilbert Montagné, puis Elton John, avant de nous raconter ses virées mémorables au karaoké ou dans les boîtes de strip-tease. La vie, quoi. Mais vue avec l’ambition d’un fonctionnaire qui veut un jour s’émanciper et conquérir le monde en posant ses couilles sur la table. Julien Santini, lui, devrait déjà conquérir le monde du one man show les doigts dans le nez avec sa candeur, sa chemise vintage et son talent indéniables.

A l’Espace Gerson (LYON) en février.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s