Nos amis les hommes. 20/03/2016

Quand on en arrive au point de trouver le clip de Samy Naceri réconfortant, c’est sans nul doute que l’on a atteint un point de non retour inquiétant dans notre petit parcours de bipède évolué. Et que les chatons qui louchent et le Prozac ne font plus effet. Alors que l’on aimerait tellement encore croire à un avenir radieux et paradisiaque, comme au temps bucolique où l’homme de Cro-Magnon violait sa sœur tel un chenapan joueur et innocent.Une société riante, naïve et bon enfant, sans argent, qui vivait de partage, d’amour et d’eau fraiche en épluchant des loutres au coin du feu.

Alors qu’aujourd’hui, au moindre dérèglement de sa routine quotidienne, le jeune est dans la rue. Un bel exercice grandeur nature pour la majorité de ces futurs chômeurs. Quand il n’y aura plus papa et maman derrière, un foyer chaleureux pour rentrer se défouler sur la PS4 et qu’on trouvera un peu vain de jeter des cailloux pour embellir le monde sur les marchands d’armes qui nous gouvernent, ils auront l’air de quoi ? Sous les pavés la plage, les gars ! Vous pourrez donc bientôt y planter vos Quechuas en attendant le dégel.

Par contre, pour aller se bourrer la gueule le soir même pour la Saint-Patrick, y a du monde ! Et c’est sûr que les pubs sont plus remplis que les amphithéâtres ! Alors que le pourcentage d’irlandais dans ce pays est aussi anecdotique que celui des bacheliers en équipe de France. Et que plus personne ne s’appelle Patrick, mais Rayan, Lukas, Jean-Eudes, Kanye ou Eden. Des prénoms qui donnent envie de boire. Mais au moins pendant ce temps ils ne sont pas devant M6 ou en train de se droguer !

D’ailleurs les habitants du 16e (siècle), toujours gardiens des vieilles valeurs catholiques de la capitale, s’en sont pris ouvertement à un projet d’hébergement d’urgence pour les migrants à Boulogne. Ayant déjà du mal avec les brésiliens (sans jeu de mots déplacé, on n’a pas le temps pour ça), les pull mohair ont laissé exploser leur haine de nantis et commencé à construire des barricades avec des Jaguar et des commodes Louis XVI pour éviter l’invasion promise. On tolère d’abord des concierges portugais et voilà où ça mène !

Au moment même où Jeanne D’Arc Maréchal lepénise sur le mariage pour tous, la polygamie et les dérives inhérentes aux pratiques homosexuelles. La pédophilie n’étant pas dans la liste des déviances dangereuses, des leaders assermentés par les plus hautes instances se faisant même appeler Monseigneur, le plus haut degré de respectabilité chez les enculés en soutane. Ni la zoophilie, si l’on tient compte de la dose d’amour qu’il faut avoir pour s’aimer entre animaux de leurs espèces. Dont la branche la plus radicale (les hooligans du PSV Eindhoven) s’est illustrée récemment en jetant des billets enflammés et des pièces de monnaies à quelques roms venus faire la manche en plein coeur de Madrid. Un beau spectacle surréaliste sur les capacités de la « race » blanche à s’élever toujours un peu plus. Qui nous rappelle du coup combien l’homme de Cro-Magnon était civilisé, car pas encore lobotomisé par l’argent, la religion, la politique ou les différences régionales. Soudain, alors que l’on s’en tient au Perrier-fraise devant le JT de France 3, on se sent comme un jeune à la Saint-Patrick : l’envie de vomir est violente et la gueule de bois sans fin…Même si Abdeslam a été arrêté, n’oublions surtout pas que des centaines de clones de son espèce, Barbatruc, Kim Jong-un, Poutine, Donald Trump et Samy Naceri sont toujours en liberté.

Samy-Naceri-son-improbable-retour-en-chanson-!-VIDEO

Publicités

Une réflexion sur “Nos amis les hommes. 20/03/2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s