Cher Donald, 18/11/2015

Cher Donald,
Dans les moments pénibles comme ceux que l’on vient de vivre, je ne te cache pas que les avis ne sont pas tous les bienvenus. Surtout que dans notre propre pays de dégénérés, comme tu dois te plaire à l’imaginer, on a déjà nos amis du front et leurs sorties abjectes. Robert Ménard veut interdire les kebabs. Tu te rends compte ? Un peu comme si on interdisait les tacos chez vous ! Le grand Sarkozy (c’est une image) et sa petite andouille, Louis, qui se plairait tant dans ton pays sur-armé, Nadine Morano qui a tant d’amis « différents » mais si peu d’amis normaux, Jérôme Bourbon qui voit des satanistes partout dès qu’il sort de la chorale de Notre-Dame ou Eric Zemmour, qui s’est mis en tête de bombarder la Belgique pour éradiquer le terrorisme européen. Tu vois que l’on n’est pas en reste avec les imbéciles et que si l’on devait combattre tous les dangers pour la liberté de ce pays, on ferait déjà le ménage dans nos hémicycles où certains s’autorisent encore à être immondes en refusant l’union sacrée.
Steven Anderson, un autre abruti de ton espèce, c’est à croire qu’il y a des élevages dans les prairies du Midwest, vient aussi de donner son avis de pasteur sur le taux de diabolicité dans la musique rock n’ roll, forcément jouée par des homosexuels communistes malades du Sida, et qu’il ne faut donc pas s’étonner du résultat de ce carnage ! Tu vois, ce genre de pensées qu’on croirait directement sorties du procès des sorcières de Salem, vers 1692 après Jésus-Christ, votre super-héros et guide spirituel indémodable. Je crois bien d’ailleurs qu’à cette époque bénie où tes ancêtres finissaient juste de massacrer les Indiens natives pour construire des chemins de fer, la grande Amérique naissait dans une immense partouze entre quelques autochtones pas forcément consentantes et la poignée de fous furieux abreuvés de houblon que dégueulaient des navires européens. Le Nouveau Monde attirait les paumés du Vieux Continent comme aujourd’hui celui-ci attire les réfugiés d’Afrique, pour sensiblement les mêmes raisons. Tes aïeux étaient donc cette bonne tripotée de bâtards, un peu anglais, un peu hollandais, un peu espagnol, un peu français, avec même quelques traces de portugais et de rouquins irlandais, c’est dire l’ampleur des dégâts. Il semblerait d’ailleurs que tu sois d’ailleurs toi-même germano-écossais, ce qui pourrait expliquer ce gros visage poupin d’ivrogne patenté. Mais pas ta coupe de cheveux. Mais bon, vous voilà donc américains et auto-proclamés plus grande nation du monde depuis 500 ans.

Désormais, les « étrangers » chinois seront tolérés pour vous aider à pousser des wagonnets au fond des mines, les « africains » pour récolter ce coton qui donnera un blanc éclatant aux déguisements du Ku Klux Klan, leur bourreau, et une poignée de latinos pour venir bâtir plus tard les immenses buildings dans lesquels tu peux loger aujourd’hui quelques blancs fortunés et contempler le monde du haut de ta tour d’ivoire. Et comme tout américain qui se respecte, ton ambition ne s’arrête pas là, puisque tes quelques milliards et tes piètres connaissances en histoire et géopolitique te donnent la légitimité pour te présenter aux élections de 2016. On aurait aimé avoir la triplette magique avec Kanye West et Lindsay Lohan, mais c’est trop demandé d’un coup. Au pays d’Hollywood, de Las Vegas et des petits Mickey, quoi de plus normal qu’un mec nommé Donald nous fasse rire en 2015, dans une année qui n’aura pas été facile facile. Même Jonah Lomu a décidé de se barrer alors qu’il semblait invincible.
Monde de merde. Mais toi, le George Abitbol de l’immobilier, tu viens nous donner des leçons sur le port d’armes dans notre beau pays de poètes et de seins fleuris. C’est bien connu, la jeunesse américaine entre avec des flingues dans les concerts de Miley Cyrus, au cas où un prédicateur décide d’infiltrer le show avec une croix géante pour évangéliser tout ces dépravés. Il est d’usage d’assister à un match de basket avec un fusil mitrailleur posé au-dessus du hot dog. Donc il eut été évident que l’on aurait évité un carnage si les gens présents au Bataclan avaient eu le droit, ou l’autorisation de leur gouvernement bienveillant, de sortir avec un 44 Magnum. Voilà, voilà. Mais la différence, c’est que dans ton pays de cow-boys où le règlement de compte est justifié depuis O.K Corral, chaque foyer possède des armes à feux, mais pas forcément le cerveau qui va avec pour s’en servir. Et que, pour quelques centaines de morts malheureuses en France, 30 000 de tes concitoyens (en comptant les enfants et les noirs !) tombent chaque année sous les balles de leurs proches ou de serial-killers.
Et si ce vendredi 13 aurait pu arriver n’importe où, dans un cinéma ou sur un marché de Noel, une autre mort, passée inaperçue, aurait pu être évitée lundi matin. Dans un bus, quelque part sur une route alsacienne, un enfant de 12 ans a été tué à bout portant par un de ses camarades de 13 ans qui possédait une arme à feu, trouvée dans l’arsenal de son père qui en avait 176 ! Sans doute pour éloigner les taupes ou chasser les sangliers errants. Ou juste un mec aveuglé et fasciné par le pouvoir d’un flingue, comme des millions de tueurs potentiels de ton pays de tarés, et qui rentreront un jour ou l’autre dans un lieu public pour donner une existence à leur ennui et une valeur à leur vie minable. Et on accusera les films, les jeux vidéo et les Eagles of Death Metal d’en être responsables. Donc non. Merci pour tes précieux conseils. Organisez plutôt des battues entre vous, manière de Hunger Games réels pour amuser vos gosses après la messe. Mais laissez le reste du monde en dehors de tout ça. Et ça marche aussi pour vos armées. Le Bataclan était juste un résultat collatéral de vos interventions passées au Moyen-Orient, où en d’autres temps, les Bush, ces génies de la politique, avaient trouvé suffisamment d’électeurs pour devenir présidents du plus grand pays au monde.
Perso, je voterai pour Bernie Sanders. Coin, coin.

nbc-fires-donald-trump-after-he-calls-mexicans-rapists-and-drug-runners

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s