Nos amis les hommes, 9/09/2014

Triste période que celle de la rentrée où la chaleur encore caressante de septembre donne des regrets amers à tous ceux qui ont passé l’été en sous-pull à attendre l’éclaircie sous le ciel boursouflé d’ingratitude après une année de labeur éprouvante. Des mois à économiser pour choper son cancer au soleil plutôt que dans la pollution urbaine, et rien ! Blafard, le contribuable souffre alors en postant ses enfants et en laissant ses impôts à l’école. Le pervers quitte à regret les parcs jaunissants où chantent encore les rossignols pour se rapprocher des ruelles bruyantes où s’échoue l’écolier après les cours, dans l’espoir que ses parents arrivent à l’heure. Mais avec les portables et autres appareils de surveillance, le métier n’est plus ce qu’il était. Petit à petit, la modernité tue les passionnés, même si l’homme reste le même sous l’imperméable. Contrairement au hipster, ce parasite, qui change de personnalité en même temps que de look. Cette année, la tong se marie fort à propos avec une paire de chaussettes en laine, mettant en valeur le sarouel et toute la virilité vestimentaire de ces barbus vélocipédiques, qui ont le bon goût d’acheter le livre de Valérie Trierweiler chez Colette (ils ont droit à un tirage spécial relié en peau de pute à 580 euros).

Pour les politiques, la rentrée est à l’image de l’année. Nulle, pesante et bordélique. Même en changeant une équipe qui ne gagne pas, plus rien ne pourra sauver désormais une institution devenue à son insu plus pathétique qu’une bande de connasses Chtis à Ibiza, mais moins drôle. Aussi ambitieux en début de saison que Lyon et Monaco, la droite et la gauche sont désormais la risée de l’Europe, et pas que de celle du football. D’ailleurs sur le Rocher, le Prince qui n’a plus que ça à foutre depuis le départ de ses meilleurs joueurs, se verse un peu d’eau froide sur la tronche en défiant François Hollande, oubliant juste qu’avec les seaux de merde que ce dernier prend régulièrement sur la gueule depuis quelques temps, notre bon président a largement gagné ce défi mondial ! Des photos truquées, des vilains dissidents, des fraîchement nommés qui ne paient pas leurs impôts juste au moment où le français de classe moyenne à genoux remet un petit peu d’huile d’olive pour faire passer l’augmentation des siens… Sans dents c’est pratique pour les pipes, mais le contribuable semble être plus souvent passif dans cette relation…Comme Valoche, son ex vénère qui vient bouleverser la rentrée littéraire avec son gros Voici sans images ! Mais le lecteur français, élevé chez Musso, Levy et Nothomb ne s’y est pas trompé. « Merci pour le moment » est un succès, alimentant les discussions croustillantes avec les voisines et bouleversant les conversations météorologiques en allant au coiffeur, avant de penser à voter FN aux prochaines élections !

On a les scandales qu’on mérite. Hollande ne sera jamais Clinton, « Plus Belle la vie » jamais « House of Cards »….Quant aux limites à ne pas dépasser, je me faisais récemment la réflexion en refusant de photographier ces trisomiques qui mangeaient, enfin qui essayaient de manger leurs glaces à la pistache sous la Tour Eiffel, alors que je n’hésitais pas à en prendre d’autres avachis devant Secret Story en rentrant au foyer conjugal. Un peu de savoir vivre ne fait de mal à personne.

C’est d’ailleurs encore là, au niveau des égouts, que se jouait la nouvelle mode hollywoodienne après l’éreintante campagne de l’Ice Bucket. En parlant de douche froide, quelques starlettes ont été gâtées en découvrant leur intimité sur le net, grâce à un petit génie informatique que le mâle moyen remercie de toute sa main libre ! Le même qui gueule après la NSA pour intrusion dans sa vie privée. Là il est vrai que les intrusions en tous genres ne sont pas que dans la vie privée, même si je n’ai pas vu les photos car je lisais « Merci pour le moment ». Franchement, quelle crédibilité ont toutes ces gamines élevées chez Disney, qui n’ont pour la plupart même pas l’âge d’avoir des seins, qui se la jouent prude et chaste sur les grands écrans où le téton agace l’intégriste texan, mais qui se jettent sur le premier connard venu les déflorer avec une Go Pro sur le gland pour s’étonner ensuite de ce pitoyable étalage ?

Allons, allons, un peu de sérieux mesdemoiselles. Il semblerait que le Cloud soit devenu aussi dangereux pour les stars que la Syrie pour les journalistes. Mais personne n’oblige personne à y aller, même au nom de l’infotainment permanent ! Ayons d’ailleurs une pensée pour tous ceux qui vont devoir couvrir la deuxième grossesse de Machine d’Angleterre (alors que personne ne parle de celle de Vitaa par ici). Mais n’est-ce pas un peu inconscient de livrer ainsi un deuxième petit rouquin royal au peuple gaga, alors que ces radins d’écossais sont sur le point de lui supprimer une partie de ses revenus et de ses ressources naturelles ? Pauvre enfant qui devra se contenter du Pays De Galles et d’un bout de l’Irlande (pas le meilleur) pour partager ses bières avec son peuple de soiffards édentés…Toutes ces petites velléités d’indépendance, cet égoïsme crasse au moment où se fait la grande Europe, au moment où Vladimir Poutine cherche à rebâtir la grande U.R.S.S de son enfance, franchement quelle leçon pour nos jeunes ? Bon, par contre, si le Belgique se sent de récupérer la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais, on peut y réfléchir rapidement…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s