Nos amis les sous-hommes. 15/12/2012

Cher Adam Lanza, merci à toi pour avoir enfin brisé le ronron infernal de l’actualité mondiale de ces derniers jours, entre technologie papale, princesse alitée et déménagement en Belgique. Tu t’es donc invité dans les rédactions de manière un peu brutale il est vrai, mais tu devrais y rester un bon moment avant que le grand public effaré n’oubli tout ça dans les agapes et les cadeaux inutiles. A moins qu’un crash d’avion ne vienne te voler la vedette que tu es devenue en une petite matinée. Comme quoi, Einstein avait raison. Même plus besoin d’aller se faire humilier sur les plateaux de la télé-réalité pour devenir quelqu’un. Toi tu n’étais personne. Tu étais inconnu des services de police, de tes parents et pire, de toi même ! C’est toujours le même problème avec les serial killers. Plutôt que d’aller taper dans un ballon comme le suggérait ma mère, d‘écrire un roman ou au pire d’aller chez un psy, il faut toujours vous distinguer du commun des mortels en empilant les cadavres autour de vous de manière fantaisiste. On ne sait jamais vraiment ce qui vous passe par la tête lors de vos escapades définitives, alors que dans celles de vos victimes, c’est souvent une balle. Si encore il y avait un Award pour votre œuvre ! Mais non ! C’est d’ailleurs bizarre qu’aucun bel esprit ricain n’y ait pensé dans un pays qui aime tant les armes, les récompenses et les show télévisés !
Comme tes prédécesseurs, tu ne sembles avoir aucune personnalité mais suffisamment d’ego et de haine de toi pour t’en aller jouer les méchants dans des villes aussi anonymes que vous tous. C’est vrai qu’on parle rarement du Connecticut. C’est un tort, c’est très joli en automne. Tu as donc décidé de faire à la fois un beau massacre, en plus d’un drame familial. Tuer 20 enfants n’est pas à la portée du premier enculé venu, c’est sûr. Comme certains actes du clergé, le tien restera dans les annales ! Même l’Iran s’est insurgé ! C’est dire la portée innommable de ton action. Tu as même réussi à éclipser complètement les 900 morts philippins suite au typhon Bopha, parmi lesquels il devait y avoir une bonne proportion de bambins innocents. Obama, fin observateur a dit « qu’ils avaient toute leur vie devant eux ». Si l’on veut prendre les choses de manière positive, on pourra se dire que ces 20 petites victimes là n’auront pas l’occasion d’acheter des armes et d’aller dégommer le premiers venus lors de l’arrivée de leurs premières règles, des premières amours contrariées ou pour venger une relation défaillante avec leurs parents. Encore plus fort, le gouverneur de l’Etat a indiqué que « le diable avait rendu visite à cette communauté » avant d’aller glisser sa petite prière dans l’église bondée et sa petite obole à la NRA, en incitant ses ouailles à se protéger encore plus.
Faut-il donc t’en vouloir Adam Lanza ? Tu n’a pas l’air plus fou que les gens des lobby pro armement qui font de ton pays un immense western interminable. Tu semblais plus fragile, mais moins vénal en tous cas. Entre les guerres incessantes et les tueries hebdomadaires, tu n’es qu’une victime collatérale de plus d’un système gangréné par la folie des hommes. Et les larmes de Barack n’y pourront rien changer. Vois-tu, le monde se divise en 2 catégories : une certaine Amérique, qui a un pistolet chargé, et le reste du monde, qui creuse ses tombes.

Publicités

Lobby

Tuerie dans le Connecticut: il va vraiment falloir se poser la question d’autoriser le port d’enfants dans les écoles !

Nos amis les hommes. 11/12/ 2012

C’est avec un plaisir coupable et une joie non dissimulée que j’ouvre quotidiennement mes petites fenêtres du calendrier de l’Avent, après mes volets de bois qui donnent sur la vie réelle et chagrine. Cette année j’ai pris la version avec les dictateurs, très réussie, mais je n’ai toujours pas trouvé Berlusconi, mon préféré. Des petites joies simples qui nous font apprécier Noel avant l’enfer des dîners obligés et des bises piquantes. Dehors, où ça pique un peu aussi, certains se demandent si l’avenir n’est pas d’aller travailler chez EDF quand on sait que leurs employés ne paient pas de factures et ont souvent de jolis appartements de fonction ! Voilà qui semble un peu plus intéressant que de postuler dans n’importe quelle enseigne internationale tenue par les petits doigts crochus d’actionnaires peu scrupuleux. Certains, chez Bonduelle, ont des conserves à l’oeil, d’autres dans la musique des Cd, mais l’accès à l’électricité gratuite pour toute la famille n’est-il pas aujourd’hui un peu plus vital que 15 kilos de carottes sous vide ou le dernier album lyophilisé des Enfoirés ? A Paris, où l’on garde le sens des priorités quoi qu’il arrive, le pâtissier Ladurée installa récemment un sapin de Nöel fait de ces 8500 macarons qui font se pâmer les japonais qui n’ont pas de problème de tyroïde. A 1,50 euros pièce, on a donc un arbre à 12 750 boules ! Pour le voir, il est posé dans le hall de l’hôtel Intercontinental, où le pauvre bougre n’aura guère le loisir d’être tenté et de s’émouvoir plus que de raison.

Le week-end fut chargé en rendez-vous immanquables que le quidam transi passât la larme à l’œil et la main à la poche. Comme chaque année, la France se dotait d’une nouvelle Miss pour remplacer l’usagée sous le haut patronat d’un Alain Delon qui se gainsbarrise avec le temps mais n’a plus que ça et les opticiens Krys pour maintenir sa carrière à flot. Avant que son fils Alain-Fabien ne prenne la relève avec, on l’espère, le talent d’Anthony. Peut-on d’ailleurs impunément appeler son enfant Alain-Fabien ? Ou Jo-Wilfried ? Je croyais qu’il y avait des lois sur les prénoms ridicules dans ce pays ? Quand je vois comment j’ai galéré pour appeler ma fille Anusia, alors que sa mère voulait la nommer Béatrice, on a évité les moqueries scolaires de justesse ! On imagine plutôt bien DSK dans cette cérémonie, entourée de toutes ces nymphettes en chaleur, maintenant qu’il est lavé de tout soupçon et libre de ses mouvements. A New-York, Nafissatou se sera au moins faite niquer une fois.

En Bourgogne, le pervers local s’appelait Emile Louis. L’homme s’en prenait volontiers à quelques attardés mentaux et leur faisait subir maintes humiliations dans son joli bus. Tout comme Guy Roux dans un autre registre. Aujourd’hui la région peut s’enorgueillir d’avoir dans ses rangs la nouvelle Miss France, qui bavait ce soir là comme un petit escargot, autre fierté local avec le bœuf. C’est d’ailleurs à Dijon que certains spécimens dudit animal s’amusèrent à séquestrer pendant 6 mois une jeune myopathe de 35 ans pour lui soutirer de l’argent. Un geste abject qui ne doit pas nous faire oublier la barbarie télévisée sur France 3, où des dizaines de jeunes à roulettes durent subir pendant plus de 30 heures les blagues de Liane Foly et les chansons de Garou. Sans pouvoir bouger. Contrairement au téléspectateur passif qui pouvait à loisir se régaler des programmes de la TNT. Où l’on apprit le suicide troublant et rigolo d’une jeune femme prénommée Gretchen (ce seul prénom aurait pu en être la raison !) pour cause de Syndrome d’Excitation Génital Persistant ! Où comment mourir pour des orgasmes incontrôlés, ce qui est cocasse, étant le rêve de tout branleur qui se respecte ! Il est vrai que si chaque individu mâle se suicidait pour avoir joui plusieurs fois dans la journée, on y verrait un peu plus clair dans les tribunes des stades de foot ! Allez, sur ce, je dois encore recompter mes enfants afin de n’oublier personne le 25. Je suis donneur de sperme.
Bonsoir Clermont-Ferrand !

S.A.V

Cher Nespresso,
Ayant ma carte du club tu te doutes bien qu’étant un métrosexuel péri-urbain very busy, je n’ai pas le temps de venir chercher mes dosettes dans tes boutiques de luxe. Ce à quoi la commande sur internet était censée remédier. Une belle invention, quand elle est maîtrisée. Mais voilà, il aura fallut quasiment 1 mois pour que me parviennent enfin les précieuses capsules d’or noir qui me distinguent depuis quelques années de mes voisins normaux qui traînent matinalement au PMU du coin. C’est vrai que tout ton concept marketing est basé sur l’exception et la reconnaissance de tes utilisateurs comme les clients français d’une banque suisse. On n’ose parfois à peine boire le précieux breuvage, un peu comme on n’ose porter ce collier Chanel de peur que quelqu’un de moins fortuné que nous ne le convoite. Mais là je suis colère. Où comme on dit chez vous, je suis amertume. Je pensais qu’une maison de qualité, à la renommé mondiale, qui ne daigne guère s’abaisser à ouvrir des magasins en province, qui nous accueille comme si on venait commander une Maserati, le sourire de façade et le costume bien repassé (c’est la moindre des choses pour des « hôtes » payés au SMIC), n’arriverait pas à m’agacer autant que les gens de la Poste ou de la Fnac. Votre hot-line n’est pas dans le 16e ou à Genève ? Les réponses et les approximations qui suivirent mon courroux me laissèrent penser que vous partageâtes quelques plateformes marocaines avec les incompétents de Numéricable et les incapables d’Orange. Alors voilà, pour faire simple, vu que je n’ai même pas eu droit à quelques carrés de chocolat en dédommagement, je demande à ce que Mr Clooney, l’acteur de vos petits spots mensongers vienne lui-même m’apporter la commande suscitée. Si vous ne le faites pas pour moi, faites le au moins pour ma femme qui est très Ristretto également. Si cela n’est pas possible, je m’engage à ne plus consommer votre breuvage et à dépendre comme l’esclave consumériste que je suis devenu de votre monopole insupportable. J’ai goûté les capsules Carte Noire, c’est vraiment pas possible ! Je ne peux même pas me rabattre sur le café soluble de l’ami Ricoré. Même s’il vient avec son pain et ses croissants, il est plutôt casse-couille et ne plaît pas à ma femme. Et puis c’est le même groupe international qui gère son image, c’est indécent. Vous aurez réussi à bousiller l’harmonie de mes petits déjeuners. Que je prendrai désormais au PMU du coin, avec des gens bien.

Nos amis les chanteurs : Lorie

Video-Lorie-plus-coquine-que-jamais-dans-le-clip-des-Divas-du-Dancing_portrait_w674-564x500

Je prenais tranquillement mon petit déjeuner ce matin lorsqu’apparut ton dernier clip sur l’écran 18 pouces de mon iMac blanc nacré avant que je ne le macule de Miel Pops prémâchés ! La gentille nunuche que l’on connut il y a quelques années venait de se transformer en chaudasse pathétique, genre de Clara Morgane du pauvre pour téléfilm érotique sur RTL9. Il faut dire que tu nous fais tous les plans cucul de l’histoire du porno soft, sous le haut mécénat d’Eau Jeune qui a du te payer les accessoires : te trémousser en culotte de coton, chanter à poil sous la douche puis lascivement dans ta brosse à cheveux, sortir ton rouge à lèvres qui ressemble étrangement au sexe d’un caniche en rut, tremper une banane dans du Nutella pour mieux t’en régaler comme la gourgandine que tu es devenue. Tout ça pour vendre un peu de ton dernier disque, que personne n’a envie de mettre dans sa petite hotte de Noel ! Il faut dire que les jeunes ont tendance à s’exciter aujourd’hui sur You Porn plus que sur You Tube, et que ton single n’en est pas un, de tube…Même si tu as pris le risque de ne faire que des reprises de chansons ensoleillées pour donner du bonheur aux gens qui en ont bien besoin, ma pauvre dame ! Ca ratisse large, de « Coup de Soleil » de Cocciante à « Petit fille du soleil » de Christophe, on comprend mieux pourquoi tu as autant le feu aux miches ! Mais pour le choix du single, tu n’as pas eu la main heureuse. Reprendre « Les Divas du Dancing » après la gamelle que tu viens de prendre devant la France entière à « Danse avec les Stars », c’est tout de même ballot ! On espère juste que tu te relèveras rapidement et que tu sauras retrouver le chemin du succès, toi qui a toujours mis la barre artistique assez haute en sortant avec Garou ou Billy Crawford (as-tu des news d’ailleurs ?). Sache qu’il y aura toujours un calendrier de fin d’année pour camionneur esseulé qui saura te donner une nouvelle chance. Pour des projets un peu plus aboutis chez Marc Dorcel, il faudra faire montre d’un peu plus de bonne volonté.