Nos amis les sous-hommes. 15/12/2012

Cher Adam Lanza, merci à toi pour avoir enfin brisé le ronron infernal de l’actualité mondiale de ces derniers jours, entre technologie papale, princesse alitée et déménagement en Belgique. Tu t’es donc invité dans les rédactions de manière un peu brutale il est vrai, mais tu devrais y rester un bon moment avant que le grand public effaré n’oubli tout ça dans les agapes et les cadeaux inutiles. A moins qu’un crash d’avion ne vienne te voler la vedette que tu es devenue en une petite matinée. Comme quoi, Einstein avait raison. Même plus besoin d’aller se faire humilier sur les plateaux de la télé-réalité pour devenir quelqu’un. Toi tu n’étais personne. Tu étais inconnu des services de police, de tes parents et pire, de toi même ! C’est toujours le même problème avec les serial killers. Plutôt que d’aller taper dans un ballon comme le suggérait ma mère, d‘écrire un roman ou au pire d’aller chez un psy, il faut toujours vous distinguer du commun des mortels en empilant les cadavres autour de vous de manière fantaisiste. On ne sait jamais vraiment ce qui vous passe par la tête lors de vos escapades définitives, alors que dans celles de vos victimes, c’est souvent une balle. Si encore il y avait un Award pour votre œuvre ! Mais non ! C’est d’ailleurs bizarre qu’aucun bel esprit ricain n’y ait pensé dans un pays qui aime tant les armes, les récompenses et les show télévisés !
Comme tes prédécesseurs, tu ne sembles avoir aucune personnalité mais suffisamment d’ego et de haine de toi pour t’en aller jouer les méchants dans des villes aussi anonymes que vous tous. C’est vrai qu’on parle rarement du Connecticut. C’est un tort, c’est très joli en automne. Tu as donc décidé de faire à la fois un beau massacre, en plus d’un drame familial. Tuer 20 enfants n’est pas à la portée du premier enculé venu, c’est sûr. Comme certains actes du clergé, le tien restera dans les annales ! Même l’Iran s’est insurgé ! C’est dire la portée innommable de ton action. Tu as même réussi à éclipser complètement les 900 morts philippins suite au typhon Bopha, parmi lesquels il devait y avoir une bonne proportion de bambins innocents. Obama, fin observateur a dit « qu’ils avaient toute leur vie devant eux ». Si l’on veut prendre les choses de manière positive, on pourra se dire que ces 20 petites victimes là n’auront pas l’occasion d’acheter des armes et d’aller dégommer le premiers venus lors de l’arrivée de leurs premières règles, des premières amours contrariées ou pour venger une relation défaillante avec leurs parents. Encore plus fort, le gouverneur de l’Etat a indiqué que « le diable avait rendu visite à cette communauté » avant d’aller glisser sa petite prière dans l’église bondée et sa petite obole à la NRA, en incitant ses ouailles à se protéger encore plus.
Faut-il donc t’en vouloir Adam Lanza ? Tu n’a pas l’air plus fou que les gens des lobby pro armement qui font de ton pays un immense western interminable. Tu semblais plus fragile, mais moins vénal en tous cas. Entre les guerres incessantes et les tueries hebdomadaires, tu n’es qu’une victime collatérale de plus d’un système gangréné par la folie des hommes. Et les larmes de Barack n’y pourront rien changer. Vois-tu, le monde se divise en 2 catégories : une certaine Amérique, qui a un pistolet chargé, et le reste du monde, qui creuse ses tombes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s