Nos amis les hommes. 8. 03. 2011

Faut-il que ce soit un homme de 93  ans qui nous fasse prendre conscience qu’il y a comme une couille dans le potage social que l’on nous sert depuis des années ? Et comme Stéphane Hessel, il ne faut pas baisser les bras ! Comme ce Papy qui fait de la résistance un art de vivre depuis 60 ans, il est grand temps de s’indigner tous ensemble, au même moment, pour appuyer là où ça fait mal. Certains pays du Maghreb y sont arrivés, on devrait trouver des solutions. A moins que notre confort moderne finalement si agréable ne nous empêche d’être à fond dans le combat ? Et je ne dis pas ça parce que vendredi j’ai golf !

Continuons à nous indigner de ce monde incongru qui avance vers la félicité à la vitesse d’un coureur non dopé du Tour de France ! Indignons-nous contre ces hommes politiques qui n’ont aucune raison autre que personnelle de recueillir vos votes, contre ces dictateurs ancestraux qui n’ont toujours pas compris qu’il était temps d’aller jouer au scrabble et de laisser un peu l’humanité tranquille, contre ces gens du service public qui n’ont toujours pas compris comment rendre les Victoires de la Musique au pire attractives, au mieux passionnantes, contre ce temps de merde et ce 5e mois d’hiver qui commence à nous les briser menues, contre ces banquiers qui jouent avec nos bourses et dirigent les dirigeants du monde, contre la zemmourisation de l’assemblée nationale qui n’a pas besoin de ça pour avoir plein d’idées abjectes, contre la mort des gens biens, contre la vie des salopards, contre l’avis du médecin, contre toute attente ….

Faut-il qu’à l’aube du 22e siècle après Jean-Christophe, l’homme en soit juste réduit à demander le droit d’avoir à manger, un toit pour dormir et un animal de compagnie alors même qu’on est capable de photographier des planètes invisibles, soigner les boutons d’acnés et refaire le visage d’Emmanuelle Béart sans qu’on s’en aperçoive ? Le progrès ne vaut que s’il est partagé par tous disait je ne sais plus quel vendeur de sornettes ambulant, en oubliant sûrement que la moitié du monde n’a pas la télévision dans son bidonville ! Il y a des jours comme ça, où même une chanson de Zaz à la radio ne parvient pas à illuminer notre journée, où  la qualification d’Angers en Coupe de France ne nous excite même plus, où la perspective de rater Barcelone-Arsenal sous prétexte de journée de la femme nous irrite le cortex cérébro-spinal, où la lecture des sondages du jour commencent à faire froid dans le dos, alors même que le soleil avait tout fait pour rendre cette journée vivable !

Où comment le fantastique travail de notre Président aura posé les bases de la prochaine campagne de la fille du borgne. Sur un lit de fumier. Et alors là, tous les socialistes de la planète, tous les Superman de la Terre, les Zinedine Zidane ou les Yannick Noah ne suffiront plus à rassurer un peuple aux abois…Good Job comme on disait au temps de Georges Bush Jr , cet autre génie de la politique moderne!

On s’en remettra donc à la sagesse et à l’intelligence de quelques personnes comme vous, Mr Hessel, à la beauté de quelques chansons amies, de quelques livres refuges, de quelques films immortels, à la grâce de Dieu, auquel on aimerait vraiment croire ou de Johnny Hallyday auquel on n’a jamais cru, peu importe, tant qu’on se raccroche à quelque chose, comme le disait encore Eric Woerth il n’y a pas si longtemps…

Sur ce, je dois préparer mon week-end au Salon de l’érotisme, où j’espère trouver à nouveau un peu d’excitation sociale (et un petit canard vibrant), le poing levé et les fesses serrées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s